Deux jours de réseautage au Forum AthlètesCAN

Les plus grands athlètes d’élite canadiens étaient rassemblés à Calgary du 26 au 28 septembre.

C’est du 26 au 28 septembre que des médaillés olympiques et paralympiques, des espoirs des Jeux panaméricains 2015 et olympiques de 2016 et des athlètes ayant participé à des championnats du monde se sont réunis à Calgary pour célébrer la 22e édition du forum annuel AthlètesCAN, le plus important rassemblement des représentants des athlètes des équipes nationales hors de la compétition.

Plus de 100 délégués, dont des représentants de plus de 45 sports, participaient au colloque de deux jours. Le forum rassemblait les athlètes d’élite et les leaders du sport canadien afin qu’ils puissent découvrir les rouages du système sportif, acquérir des compétences en leadership, partager leurs idées et développer un réseau de contacts dans le cadre d’ateliers interactifs, de séminaires et de présentations.


« AthlètesCAN est l’association des athlètes des équipes nationales canadiennes », explique Ashley LaBrie, la directrice des opérations. Il s’agit de l’unique regroupement d’athlètes au pays qui soit totalement indépendant et inclusif et du premier organisme en son genre dans le monde entier. »

Christine Gauthier est cinq fois championne du monde de paracanoë, deux fois médaillée d’argent. L’ancienne militaire confie qu’à la suite d’un accident de travail, elle est a dû rester immobile pendant dix ans.  Après d’innombrables chirurgies douloureuses et toujours en attente pour d’autres chirurgies, elle se lance d’abord en parakayak puis en paracanoë.  « C’est tout un défi d’être en compétition avec des jeunes dont la plupart ont 18 à 25 ans, alors que j’en ai 44 », confie-t-elle en souriant.

 



Christine Gauthier confirme que cet évènement annuel est une opportunité indispensable de ressourcement, de partage d’expériences, de liaison et de camaraderie avec ses collègues athlètes de partout au pays.

Étienne Morneau, médaillé d’argent en kayak au Championnat du monde, ressent la même infusion d’énergie et de motivation alors qu’il s’empresse de retourner au Québec, puis en Floride et en Italie pour continuer son entraînement.

L’athlète natif du Lac Beauport au Québec, a commencé à faire du kayak à l’âge de 8 ans pour le plaisir de la chose et plus sérieusement quand il avait 15-16 ans. Comme c’est sa première fois à Calgary, il aurait aimé avoir plus de temps pour visiter mais quitte avec un bon souvenir des établissements sportifs qu’il a réussi à voir. « Toute l’année, on fait ce qu’on a à faire, on s’entraîne, on fait des compétitions mais on ne sait pas vraiment ce qui ce se passe en arrière scène : qu’est-ce qui fait qu’on a pas de financement dans certains cas, comment les décisions sont prises ... Quand on est ici, on a des réponses à toutes ces questions », estime-t-il.    

L’haltérophile olympienne Jeane Lassen  a déménagé à l’âge de 9 ans de Victoria à Whitehorse au Yukon avec sa famille. Elle s’intéresse d’abord au soccer et participe à plusieurs sports, lorsqu’un entraineur reconnait un certain talent et réussit à la convaincre d’essayer l’haltérophilie dès l’âge de 12 ans. Elle gagne d’ailleurs sa première médaille l’année suivante, en compétition à Winnipeg.  L’athlète qui célèbre ses 34 ans le 26 septembre en compagnie de ses collègues athlètes se dit ravie de ses expériences au Forum AthlètesCAN à Calgary.

 

L’haltérophile olympienne Jeane Lassen


Maintenant à sa retraite, elle confirme qu’elle apprend du nouveau à chaque tournant de sa vie, soulignant qu’elle a appris elle même le français et l’italien grâce à son engagement dans les sports. Jeane enseigne maintenant à l’école FH Collins à Whitehorse, une école d’éducation alternative dédiée au développement des jeunes sportifs où elle travaille en collaboration avec le Whitehorse Canadian Sport Institute.

Caroline Calvé, surfeuse des neiges deux fois olympienne, championne de la Coupe du monde en 2006 et médaillé d’argent en 2012 - maintenant à la retraite - complète ses études en animation radio-télé.  L’athlétisme et les Olympiques toujours au coeur de sa vie, elle vise une carrière complémentaire en tant que commentateur aux prochains Jeux olympiques. Plus haut !  Plus fort !  Plus loin !  Tous ces athlètes inspirent...

 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut