Triathlon : « L’objectif est toujours de faire mieux que son numéro »

Du 26 aout au 1er septembre, Edmonton accueillait la Finale TransCanada Corp de Série mondiale de triathlon. Parmi les quelques francophones en compétition, la Belge Claire Michel, classée 24e à l’issue de la course élite féminine.

Samedi 30 aout, midi, parc Hawrelak. Une  soixantaine de femmes sont alignées au bord du lac. Au coup d’envoi, toutes se jettent à l’eau, dans un synchronisme presque parfait. Parmi elles, Claire Michel, qui tente de tirer son épingle du jeu. « C’est toujours un peu la bagarre, explique la sportive belge de 25 ans, surtout quand on arrive à la bouée. C’est difficile de bien se placer. » La nageuse mettra finalement 20’08’’ pour boucler 1500 mètres, une performance « pas terrible » selon elle.


Qu’importe, Claire enchaine dare-dare sur la partie vélo et parvient à se maintenir dans un peloton, ce qui lui permet de bénéficier du phénomène aérodynamique d’aspiration. Chose amusante : cela ne fait que 15 mois qu’elle s’entraîne à bicyclette. « J’étais une nageuse à la base, après j’ai passé 10 ans dans la course à pied... Le vélo, c’est assez nouveau ! »

Après plus d’une heure à pédaler en ville et à l’intérieur du parc, il est temps de passer à la dernière partie du triathlon, la course à pied. La douleur se lit sur certains visages mais Claire tient le coup. « Il me restait un peu de jus, j’ai bien couru et je crois que j’ai gagné peut-être dix places », estime la sportive. Finalement, seules 48 athlètes franchissent la ligne d’arrivée. Douze ont abandonné, notamment les Canadiennes Sarah-Anne Brault et Kirsten Sweetland. L’Albertaine Paula Findlay a quant à elle fini 15e.

 


Cueillie à chaud après ses 1500 m de nage, 43,2 km de vélo et 10 km de course à pied, Claire Michel affiche un grand sourire et remercie la météo : « La  journée était splendide ! ». La triathlète belge a terminé en 24e position, ce qui est déjà pas mal. « Pour la fédération, ça aurait été bien de faire un top 16, estime Claire,  mais l’objectif est toujours de faire mieux que son numéro… et j’étais numéro 30. »


Pour sa première fois en Alberta, Claire n’a pas encore eu l’occasion de visiter Edmonton. Elle espère pouvoir découvrir le West Edmonton Mall dimanche. Ensuite, direction le Mexique et l’Oregon (où elle a étudié à l’université), avant de rentrer à Bruxelles. « Je viens de terminer la saison, je suis en vacances maintenant ! », lâche la sportive.


La jeune femme vient de terminer son master avancé en commerce et aimerait désormais allier travail et compétitions sportives.  « L’idéal serait de travailler à mi-temps et d’avoir des subsides ou des sponsors pour pouvoir continuer le triathlon de manière professionnelle », confie Claire, qui souhaite poursuivre son exploration des cinq continents. En mai dernier, elle s’était classée 6e à la Série mondiale de Yokohama, au Japon.

 

Post by Le Franco (journal).

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut