Classique Héritage : une deuxième édition réussie!

Il y a eu du hockey en français, le 12 janvier dernier, à la patinoire extérieure Pleasantview d’Edmonton, alors que le Campus Saint-Jean (CSJ) présentait la deuxième édition de la Classique Héritage.

Au cours de cette partie amicale, à laquelle une cinquantaine de personnes ont assisté malgré le froid, l’équipe des anciens du Campus, bien épaulée par leur gardien Michel Fournier, a triomphé par la marque de 10 à 6 contre les Centurions.


Après une première période serrée, menée 3 à 2 par les anciens, ces derniers ont mis la partie hors de portée lors de la deuxième période, marquant trois buts contre aucun pour les Centurions. En troisième période, les deux équipes se sont échangé quatre buts chacune.

Quatre joueurs ont marqué à deux reprises lors de cette partie : Denis Fontaine, Pierre Hébert et Dan Bois du côté des anciens ainsi que Tyler Cassidy pour les Centurions. Bois et Cassidy ont d’ailleurs remporté le titre de « joueur du match » pour leur équipe respective.

Fait à noter, la mise au jeu protocolaire a été effectuée par Daniel Cournoyer Sr, lui-même un ancien du CSJ, ayant notamment porté les couleurs de l’équipe du Junoriat Saint-Jean entre 1938 et 1941.

« L’an dernier, lors de la première édition, il est venu assister à la rencontre et il a partagé quelques-uns de ses souvenirs. Nous avons jugé essentiel de l’inviter cette année pour effectuer cette première mise au jeu », a souligné le conseiller principal aux Affaires externes au CSJ, Mathieu Trépanier.

« J’espère que nous pourrons inviter d’autres anciens à faire de même dans le futur, car ces personnes ont de belles histoires, des souvenirs de hockey, à raconter », affirme M. Trépanier.

Ce dernier a d’ailleurs confirmé que la Classique Héritage serait de retour pour une nouvelle édition, en 2014.

« Le CSJ cherche toujours des opportunités pour ramener les anciens autour de Saint-Jean. C’est un évènement qui nous permet de rejoindre les anciens et il semble y avoir un bel intérêt. De plus, le hockey a toujours été une tradition à Saint-Jean », indique M. Trépanier.

En 2012, c’était pour marquer le 5e anniversaire du changement de nom des Frontenacs aux Centurions que deux étudiants (Laurier Amyotte et Alexandre Dufour) ont eu cette idée d’organiser une partie de hockey à l’extérieur.

Depuis, l’évènement semble avoir eu un effet boule de neige. « Plusieurs idées sont lancées. Certains estiment qu’on devrait organiser deux parties, pour permettre à plus d’anciens de jouer. Toutes les suggestions sont les bienvenues et elles seront analysées dans les prochains mois », explique le conseiller principal aux Affaires externes au CSJ.

Mathieu Tréparnier signale qu’un comité sera établi pour regarder toutes les suggestions qui auront été lancées.

Souper populaire
Comme cela a été le cas en 2012, après la première Classique Héritage, la partie de hockey a été suivie d’un souper-bénéfice et d’un encan silencieux. Cette année, tous les profits ont été versés au Projet Kenya des étudiants du Campus Saint-Jean.

« Il y avait près de 130 personnes, ce qui est le double de l’an dernier. C’est une formule qui a beaucoup de succès cette année », lance M. Trépanier.

Précisons que dans le cadre d’un partenariat entre le Campus Saint-Jean et l’organisme Free the Children, des étudiants et membres du personnel du Campus Saint-Jean se rendent chaque année en Afrique de l’Est pour participer à un projet international axé sur l’éducation, le leadership et l’action humanitaire.

Lucille Mandin, l’une des responsables du projet, a profité du souper pour partager une bonne nouvelle. « Nous venons de renouveler le projet pour trois ans. Cela permettra à des étudiants du CSJ de continuer à réaliser leurs rêves à la fois éducationnel et humanitaire », a-t-elle lancé.

Le souper 2013, qui s’est tenu au centre communautaire Bonnie Doon, a permis au projet Kenya d’amasser environ 3500 $ (repas et encan silencieux).

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut