Un grand tour à vélo pour la bonne cause

Guillaume Leblanc, résidant à Calgary depuis 17 ans, a entrepris ce 1er juin un long périple de trois mois de Vancouver à Halifax... en vélo ! Un trajet qu’il réalise afin de récolter des fonds pour STARS Air Ambulance, un service gratuit de secours qui a sauvé la vie de son ami Jeremy.

Guillaume a droite et son ami Jeremy

Parti de Vancouver, Guillaume est arrivé chez lui à Calgary fin juin avant de repartir à l’assaut des Prairies vers l’est. Tout au long de son aventure, il s’arrête dans les bases de STARS dans le but de faire la promotion de la compagnie de secours.

Son ami proche Jeremy a pu bénéficier de leur sauvetage en 2016 lors d’un grave accident en haute montagne à Bragg Creek en Alberta qui l’a laissé dans le coma pendant une journée. L’ambulance du ciel l’avait alors secouru et transporté à l’hôpital. « Ils lui ont sauvé la vie », commente Guillaume.

Un geste de remerciement

En plus de ses arrêts chez Shock Trauma Air Rescue Society à travers le pays, Guillaume partage son expérience avec le plus de gens possible sur la route afin d’amasser des dons pour la fondation STARS. L’objectif initial de 5 000 $ a été largement dépassé avec déjà 10 600 $ accumulés. Le cycliste espère monter jusqu’à 15 000 $ d’ici à la fin de son trajet. « STARS est une compagnie à but non lucratif qui marche seulement avec les dons et fournit une aide gratuite de secours. Ils ont besoin de 10 millions par année pour fonctionner », explique ce cycliste.

Tour a veloLe 2 juillet, au lendemain de la fête du Canada, Guillaume se trouve à l’est de Regina. Son ami Jeremy l’a même accompagné de Calgary jusqu’à la capitale saskatchewanaise. Dans les Prairies, beaucoup de gens ont entendu parler de la société de secours par les airs. « La compagnie a secouru quelqu’un de leur entourage à un moment ou à un autre », relève l’aventurier sur deux roues. La compagnie possède en effet plusieurs bases dans les Prairies, dont à Calgary, Regina et Winnipeg.

Originaire de Victoriaville au Québec, Guillaume pourra retrouver en août ses proches qui l’accompagneront pour un bout de route avant de le laisser poursuivre vers les Maritimes. Les nuits, le cycliste dort sur des sites de camping, « une bonne façon de rencontrer les gens », relève-t-il. Équipé d’une tente et de quatre sacoches commanditées par Arkel, le passionné de vélo file sur les routes « au cœur de paysages magiques », réalisant ainsi l’un de ses rêves.

À mesure de 80 kilomètres par jour en moyenne, relier les deux côtes canadiennes prendra trois mois à Guillaume. Parti début juin, il faudra donc encore s’armer de patience, et de coups de pédale, pour atteindre Halifax en septembre.

Pour faire un don et soutenir Guillaume : bit.ly/guystars

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut