La Grande Traversée : Prenez votre envol !

Plusieurs écoles de l’Alberta ont donné un bon coup de pédale les 6 et 7 mai derniers lors des étapes de la Grande Traversée. Ce relais cycliste national encourage les jeunes à adopter des habitudes de vie plus saines. L’école Notre-Dame-des-Monts à Canmore, l’école francophone d’Airdrie, l’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys, l’école La Source et l’école Maurice Lavallée, ont traversé la province. De Fernie à Medicine Hat, en passant par Lethbridge, certains des participants se sont confiés sur leur épopée cycliste.

 La Grande Traversee

Dans la province, ce sont plus de 300 kilomètres que les jeunes ont dû parcourir afin de relever le défi qui leur a été lancé. Cette distance n’a pas découragé les six courageux de l’équipe de David Caron, professeur à Maurice Lavallée et entraîneur. « Des élèves m’ont présenté le projet l’année passée, et en faisant mes propres recherches et possédant déjà une expérience dans la création d’un club de vélo, notre participation semblait logique. Cela pourrait offrir aux membres de l’équipe et à toute l’école un sentiment d’appartenance à une communauté plus large, sportive et francophone », déclare l’entraîneur.  Benjamin Côté, en 10e année, témoigne de son aventure : « c’est la première fois que je fais la Grande Traversée. J’aime faire du vélo et je faisais déjà de la compétition. Je m’étais préparé depuis longtemps et c’était très beau, surtout en Colombie-Britannique ». Leur parcours a débuté à Nelson en Colombie-Britannique.

La barre toujours plus haute

C’est en novembre 2017 que les entraînements ont débuté et que tous se sont attelés à une certaine discipline. « Nous avons fait passer des essais assez difficiles pour choisir les athlètes, car la première année, nous n’avions pu sélectionner que 3 élèves. Cette année, La Grande Traversée nous a accordé des places supplémentaires ». Après avoir été sélectionnés, les élèves ont donc dû suivre un régime d’entraînement intense. Guidés par un plan fourni par La Grande Traversée, ces derniers se sont réunis plusieurs fois par semaine après l’école, pour s’entraîner. Au programme, beep test (une épreuve à degré augmentant de difficulté constante, réservé aux athlètes de haute performance), des classes de spin, des courses et des boot camps.

Du côté des écoles du Sud, l’école de La Vérendrye n’a pas participé, mais a servi d’hôte pour les 60 participants de ce périple cycliste, avant leur nouveau départ vers Medicine Hat. Sandrine Coronat, directrice de l’école La Vérendrye, « je suis contente de pouvoir les aider. Quand ils arrivent, on les accueille, on les nourrit, c’est toute une préparation sur place. C’est quelque chose de communautaire, car les enfants travaillent les uns avec les autres et ça les pousse à aller plus loin ».  

En échange, les jeunes cyclistes ont présenté leur projet à l’école lors d’une conférence, inspirant ainsi de possibles futurs cyclistes en herbe à partir de l’année prochaine.

L’école Notre-Dame-des-Monts à Canmore, l’école francophone d’Airdrie, l’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys et l’école La Source ont fait elles aussi, parties de cette traversée. À la manière du tour de France, certains participants ont été récompensés lors des étapes par un chandail jaune, pour leur esprit de camaraderie et de solidarité durant l’étape.  

Une fois l’épopée albertaine terminée, le relais continuera sa route jusqu’au Nouveau-Brunswick.  Les élèves, quant à eux, sont garantis de se souvenir de cette expérience de vie pendant un moment. En tout cas, l’entraîneur David Caron leur souhaite de s’en souvenir. « Tout est possible. L’école est importante, mais les expériences comme celles-ci sont indispensables pour le développement des enfants comme citoyens et pour pouvoir s’ouvrir les yeux aux possibilités », conclut-il.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut