Imprimer cette page

La Coupe Grey revient à Edmonton!

CoupeGreyCela a pris dix ans ! La Coupe Grey reviendra finalement à Edmonton, après la victoire des Edmonton Eskimos contre les Red Blacks d’Ottawa, lors de la 103e finale de la Coupe, dimanche dernier qui s’est tenue à Winnipeg. Après un match très serré, la victoire fut assurée pour les Eskimos par un «touchdown» de la part de Jordan Lynch dans le dernier quart du match.

Match palpitant, mais, si vous êtes fan de la Ligue nationale de Football (la NFL) vous avez peut-être remarqué qu’il y a plusieurs différences entre le football de la ligue canadienne et la ligue américaine. En voici quelques-unes

Le Terrain

Et oui ! Un terrain de football aux États-Unis n’a pas les mêmes dimensions qu’un terrain de football canadien. Si les joueurs traversaient 100 verges, il n’arriverait pas tout à fait à marquer un touchdown sur un terrain canadien puisque ceux-ci mesurent 110 verges. Les terrains canadiens sont aussi un peu plus larges mesurant 65 verges, comparés aux terrains américains qui mesurent 53 verges et demie.

Le ballon

Il existe un mythe qui entoure cette différence. Dans le passé, les ballons canadiens étaient typiquement plus grands que les ballons américains, mais depuis 1985, les ballons sont de taille très semblable aux ballons américains. Néanmoins, chaque ballon est fait à la main et les dimensions indiquées dans les livrets de règlement américains et canadiens sont différentes et, par conséquent, les ballons ne sont pas pareils. Les différences peuvent sembler minimes et pourtant, plusieurs quarts-arrière indiquent qu’ils ressentent une différence nette en lançant les différents ballons.

Le nombre de tentatives

Dans le football canadien, l’équipe qui se retrouve en possession du ballon à trois essaie pour faire avancer le ballon de dix verges ou de marquer des points. Dans le football américain, l’équipe en possession du ballon dispose de quatre essais, ce qui change drastiquement les différentes stratégies que l’équipe peut utiliser pour faire avancer le ballon.

Il existe plusieurs autres différences entre les deux sports; cependant, ceci n’empêche pas les admirateurs de football d’apprécier les deux versions du jeu ou même aux joueurs professionnels de jouer dans les deux ligues. Évidemment, un joueur ne peut jouer que dans une ligue à la fois. Néanmoins, certains joueurs, tels que l’ancien quart-arrière des Edmonton Eskimos, Ricky Ray, en passant, saviez-vous qu’il y avait quatre joueurs francophones sur l’équipe des Eskimos? Gregory Alexandre, Danny Groulx, Mathieu Boulay et Mike Dubuisson sont tous des athlètes en provenance du Québec qui jouent maintenant pour les Eskimos. Le sport semble devenir de plus en plus populaire au Canada, mais une autre grande différence entre la NFL et la CLF est : l’argent. Contrairement à leurs homologues américains, plusieurs joueurs de football professionnel au Canada doivent prendre des seconds emplois pour maintenir leur niveau de vie. Dans la CFL, le salaire moyen est de 80 000$ et seulement 50 000$ pour les nouveaux joueurs tandis qu’au sud de la frontière, le salaire minimum d’un joueur dans la NFL est de 435 000$ et Aaron Rogers, le joueur avec le plus gros salaire, rapporte 22 millions de dollars américains.

Peu importe leur salaire, les Eskimos d’Edmonton ont redonné vigueur à la ville des champions et risque d’inspirer toute une nouvelle génération de jeunes joueurs de football à Edmonton.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)