Imprimer cette page

L’équipe des Pumas représentera le Canada à Hawaï

IMG 5545Du 17 au 24 décembre, l’équipe de basketball de l’école d’immersion française JH Picard d’Edmonton pourra se mesurer à d’autre équipes étrangères lors d’un tournoi international à Hawaï. Retour sur cette préparation !

Lucas Khalaf, Ryan Kresic, Anthony Plettl sont les trois capitaines de l’équipe des Pumas, de l’école JH Picard. Ce n’est pas très courant pour une équipe d’avoir plus d’un capitaine. Pourtant, chacun a un rôle déterminant à jouer. Leur personnalité respective leur confère un rôle stratégique pour souder l’équipe, comme l’explique leur entraineur Marianne Darlet : « Lucas agit, Ryan tempère et Anthony pousse ».  

Ces joueurs de la 10e à la 12e année se disent tour à tour confiants, nerveux, enthousiastes et impatients de participer à cette compétition. Lucas, défenseur de l’équipe  se dit très motivé par cette rencontre au plus haut niveau : « On est vraiment excités. Si on gagne c’est bien,  mais si on ne gagne pas, ce sera vraiment une bonne expérience [...], mais on va pousser pour jouer le meilleur que l’on peut faire ».

 

Ryan autre défenseur de l’équipe a une vision plus pondérée de l’évènement : « je suis très nerveux, c’est la première que je vais à un tournoi international de ballon panier [...]. Je ne sais pas si notre équipe va être bonne ou pas, ça va être intéressant ». Quant à Anthony opérant à titre d’attaquant au sein de l’équipe, c’est un sentiment quelque peu mêlé, oscillant entre enthousiasme et nervosité pour la venue de cette compétition : « Je suis excité car ça va être une très bonne expérience et une très bonne compétition, mais je suis aussi nerveux ».

Ils n’ont pas encore eu la chance de prendre connaissance de la liste des futures équipes contre lesquelles ils vont jouer, afin d’étudier leurs atouts et leurs points faibles. Une journée sur l’île de Kona  sera réservée à la visite avec toutes les autres équipes explique Marianne Darlet : « Ça va être bien d’interagir avec des jeunes d’autres pays, d’autres langues, et avec différents accents aussi ».

 

Le déroulement de la compétition

Au début du programme, les jeunes athlètes joueront un minimum de six parties, soit deux parties par jour, une le matin et une l’après-midi. Différentes activités seront organisées durant ce tournoi, entre autre : « Il y aura des compétitions contre les entraineurs », précise Marianne Darlet. L’intérêt central de ce tournoi sera de voir un jeu différent de celui auquel les joueurs sont habitués, en plus d’apprendre à gérer l’adrénaline et la pression d’un tournoi de niveau international. L’entraineur de l’équipe des Pumas fait un constat simple : « On joue toujours contre les mêmes équipes quand on est en Alberta, surtout eux ils les voient chaque année alors je voulais leur donner quelque chose de spécial ».  Une expérience formatrice qui leur permettra de se forger aussi de beaux souvenirs, c’est le but essentiel de ce tournoi au delà de l’aspect purement compétitif.

Ce projet a nécessité un investissement de plus de 25 000 dollars. Quand la décision a été prise au mois de mars de participer à cette compétition, une levée de fond a alors débuté au mois d’avril. Les parents n’ont pas financé, mais ont aidé. Les jeunes se sont totalement autogérés par la vente de biscuits à la crème (crispy cream),  le 17 octobre une autre vente est prévue à l’occasion.  La récolte de bouteilles et de canettes vides leur ont permis également d’amasser plus de 1000 dollars . Certaines entreprises ont aussi contribué, en donnant de l’argent et, enfin la vente de fleurs et de billets de subway ont permis d’aboutir à la somme actuelle de 20 000 dollars. « Les gens sont en général sensibles à la cause », explique Marianne Darlet, par exemple : « un avocat accepte gratuitement de faire signer les papiers permettant aux moins de 18 ans de voyager ».

La prochaine étape sera de gagner le championnat de ville, puis provincial. Si ce tournoi à Hawaï saura susciter des vocations vers le sport de haut niveau, pour d’autres, il restera sans conteste un excellent souvenir. Bonne chance les gars !

Évaluer cet élément
(0 Votes)