Imprimer cette page

« Tout le monde a gagné ! »

HELENE MAX FELIX Large« C’est quatre à quatre, tout le monde a gagné ! », a lancé un papa qui entraînait bénévolement un petit groupe de filles lors de la dernière pratique de soccer en français de l’été, le 27 juin, à la Cité des Rocheuses de Calgary. Pour cette troisième saison de soccer en français, le nombre d’élèves inscrits, soit de 75, a justifié l’embauche de deux entraîneurs qualifiés.

Le jeune Félix Harrison, âgé de 4 ans, attend patiemment son tour en regardant son grand frère Maxim jouer au soccer. Chaque samedi, les deux garçons et leur maman, Hélène Chouinard-Harrison, se rendent à la Cité des Rocheuses de Calgary pour leur entraînement de soccer en français. C’est la troisième saison de Maxim, l’aîné de la famille.


Cette année, les 75 jeunes ont été divisés en quatre groupes d’âge : les plus petits, de 3 à 5 ans, les 6-7 ans, les 8-9 ans et les plus vieux, les 10 à 12 ans. Chaque samedi matin, ils se partagent le terrain de soccer de la Cité des Rocheuses, de l’équipement, et les deux entraîneurs engagés pour leur montrer les règles de base du sport. Quelques parents bénévoles se sont aussi offerts pour assister les entraîneurs. Chaque groupe d’âge joue pendant une heure, entre 10 h et midi, après quoi il y a une rotation.

«  Ce n’est pas compétitif; au contraire, c’est très amical. C’est d’ailleurs ce que j’aime de cette activité. Mes enfants peuvent apprendre comment jouer en français tout en s’amusant. Ils se sont même fait des amis provenant d’autres écoles francophones », lance Hélène Chouinard-Harrison avec le sourire.

Ses garçons ont reçu, à l’inscription, un ballon de soccer, un chandail, des photos professionnelles d’eux, en plus d’avoir une collation après chaque entraînement. Leur mère compte les réinscrire le printemps prochain. Elle estime que l’organisation s’améliore d’année en année.

Ce qui a commencé avec quelques parents bénévoles s’est transformé en activité sportive bien encadrée où les jeunes ont l’occasion d’apprendre notamment à jongler avec le ballon, à faire des passes précises et à déjouer le gardien de but.

De nombreux parents ont manifesté leur intérêt pour ce genre d’activité à Sarah Lessard, la maman à l’origine de ce programme de soccer en français. De fil en aiguille, le projet a pris de l’ampleur. Cette année, pour la première fois, Sarah Lessard a même fait de la publicité dans les écoles francophones et d’immersion française de la région de Calgary.

« Quand j’étais petite, j’étais au programme d’immersion française. Chaque fois que je joignais une équipe de sport, j’étais toujours la bizarre qui parlait français. Ce qui fait que je n’avais pas de sentiment d’appartenance. Pour moi, c’était donc important que mes filles puissent avoir une équipe qui regroupait d’autres élèves francophones pour qu’elles se sentent à l’aise de faire des activités en français », précise-t-elle.

Des grandes ambitions
Sarah Lessard voudrait que, d’ici cinq ans, les joueurs plus vieux puissent rivaliser contre des écoles anglophones de la région. Pour l’instant, il n’y a pas de compétition. Chaque groupe d’âge est divisé en deux sous-groupes qui jouent l’un contre l’autre. « Le plan, c’est que les plus vieux puissent éventuellement jouer après les classes à leur école. On s’est rendu compte que, souvent, ils ne veulent pas jouer avec les plus jeunes sur le même terrain », dit-elle.

Par ailleurs, les filles représentent environ 40 % des inscriptions. Cette année, l’organisation a tenté de diviser les deux sexes. Certains parents lui ont demandé s’il allait éventuellement y avoir une ligue uniquement pour les filles. Sarah Lessard ne rejette pas l’idée, au contraire. « Quand les filles sont mélangées avec les garçons, elles risquent peut-être de ne pas se sentir complètement à l’aise. En ayant une équipe formée de filles, ça pourrait les aider à leur donner confiance », avance-t-elle, en ajoutant que tout allait dépendre du nombre d’inscriptions, l’an prochain, et de l’intérêt des parents.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)