puzzle4La ville de Calgary contrairement à la capitale albertaine, ne possède pas à l’heure actuelle un espace suffisamment grand pour accueillir l’ensemble des organismes francophones de la ville. À l’inverse de la cité francophone à Edmonton, les organismes de Calgary sont éparpillés, compliquant ainsi l’accès de leurs services aux francophones. Suite à une demande du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), le CIP (Community Initiatives program) a octroyé une subvention de 56 000 dollars afin de réaliser une étude de faisabilité pour bénéficer de services administratifs centralisés.

“Quand la Cité des Rocheuses a été construite il y a bientôt vingt ans, il y avait eu un manque d’argent pour pouvoir étendre le projet. On aurait dû avoir une Cité des Rocheuses bien plus grande ” mentionne Hervé Stéclebout, directeur de l’organisme. Le manque de centralisation des organismes francophones est un besoin de plus en plus criant au sein de la communauté. “La croissance des immigrants et migrants francophones en Alberta était de 18% en 2015. Il s’agit de la plus grande croissance d’une communauté en Alberta” souligne Nicole Buret, présidente de l’ACFA régionale de Calgary.

Equipes TournoiC’est dans le cadre de la semaine de la diversité canadienne, que le premier tournoi de soccer en salle francophone, communément appelé le futsal,  a eu lieu à la Cité des Rocheuses de Calgary. Premier tournoi bilingue, cette initiative a permis de développer mais aussi, de promouvoir la francophonie en invitant les différentes communautés à jouer. Le Franco y était !

 

Pari réussi ! C’est dans le gymnase de l’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys que s’est déroulée ce samedi 7 novembre la première édition du Tournoi Futsal des Nations de Calgary. Organisé par le Calgary Olympic FC (COFC), ce premier tournoi s’est intégré dans la Semaine nationale de l’immigration francophone. Une occasion de célébrer la création du premier club bilingue de l’ouest Canadien.

Le soleil était au rendez-vous, le 27 juin, à la Fête de la Saint-Jean-Baptiste organisée par la Cité des Rocheuses. « Peut-être même un peu trop chaud », d’après la directrice de la Société de la petite enfance et de la famille du sud de l’Alberta, Christiane Tanguay. Mais l’organisation avait prévu le coup.

Partout sur les tables de pique-nique, on retrouvait des contenants réfrigérés avec de l’eau fraîche. L’organisation a aussi aménagé un espace à l’intérieur de la Cité des Rocheuses pour les participants qui voulaient prendre une pause de la chaleur. « La chaleur est vraiment impressionnante cette année, mais les enfants s’amusent malgré tout. Nous avons pris les moyens pour faire en sorte que ce soit agréable pour tout le monde », précise la directrice de la Société de la petite enfance et de la famille du sud de l’Alberta (SPEFSA), Christiane Tanguay, qui a aidé à l’organisation de l’évènement.

HELENE MAX FELIX Large« C’est quatre à quatre, tout le monde a gagné ! », a lancé un papa qui entraînait bénévolement un petit groupe de filles lors de la dernière pratique de soccer en français de l’été, le 27 juin, à la Cité des Rocheuses de Calgary. Pour cette troisième saison de soccer en français, le nombre d’élèves inscrits, soit de 75, a justifié l’embauche de deux entraîneurs qualifiés.

Le jeune Félix Harrison, âgé de 4 ans, attend patiemment son tour en regardant son grand frère Maxim jouer au soccer. Chaque samedi, les deux garçons et leur maman, Hélène Chouinard-Harrison, se rendent à la Cité des Rocheuses de Calgary pour leur entraînement de soccer en français. C’est la troisième saison de Maxim, l’aîné de la famille.

Page 3 sur 3
Aller au haut