Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Connor McDavid contourne le gardien de but Joonas Korpisalo des Blue Jackets le mardi 2 février 2016 (Crédit de photo : Dan Riedlhuber / Postmedia News).

1. Le grand retour de Connor McDavid

Au grand plaisir des amateurs de hockey, le jeune Connor McDavid des Oilers est revenu au jeu mardi passé pour mener son équipe à une victoire de 5-1 contre les Blue Jackets.  En plus de finir le match avec six chances de marquer individuelles (dont cinq étaient de haute probabilité de marquer), le jeune prodige a marqué un but digne des meilleurs moments de l’année dans la Ligue nationale de hockey (LNH) en plus de deux mentions d’assistance.  Le prochain match contre les Sénateurs, il a obtenu deux aides et, même s’il fut blanchi de feuille de pointage contre les Canadiens samedi après-midi, il a obtenu le seul but des siens contre les Islanders dimanche.  Six points en quatre matchs, ou 18 points en 17 matchs, pour le premier choix au repêchage de 2015.

Près de 80 personnes ont répondu à l’appel du Conseil scolaire Centre-Nord (CSCN), qui a invité de nombreuses familles de Sherwood Park et des environs à assister à une rencontre d’information le 23 mars sur la possibilité d’ouvrir une école francophone dans leur communauté. Devant cette salle comble de l’hôtel de ville de Sherwood Park –composée de parents, enseignants, conseillers scolaires et directions d’école –, le directeur général du CSCN, Henri Lemire, a présenté le projet d’école.

D’emblée, il a affirmé qu’il serait possible d’ouvrir une école francophone à Sherwood Park, de la prématernelle à la 6e année, dès septembre 2015. Selon le directeur général, il y a suffisamment d’ayant-droits dans la région. Environ 150 enfants inscrits dans les écoles du CSCN vivent à Sherwood Park. Le conseil a aussi calculé, à partir de données partagées par les conseils Elk Island Public et Elk Island Catholic, que près de 450 enfants d’ayant-droits sont inscrits dans les écoles anglophones et d’immersion de la région.

Selon l’étude sur les prix des maisons de Royal LePage, le prix moyen d’une maison canadienne a augmenté de 4,4 à 6,1% entre septembre 2013 et septembre 2014.

Au Canada, le prix moyen d’une maison standard à deux étages a grimpé de 5,5% en un an pour atteindre 441 714 $, celui d’une maison individuelle de plain-pied de 6,1% (405 101 $) et celui d’un appartement standard en copropriété de 4,4% (257 377 $).

Du côté de l’Alberta, « le marché de Calgary a encore une fois été parmi les plus solides au pays, explique l’étude. La demande a été forte pour tous les types d’habitations et a encore une fois surpassé l’offre ». Conséquence : le prix moyen d’une maison standard à deux étages a augmenté de 9,2% au cours des 12 derniers mois pour atteindre 499 811 $, celui d’une maison individuelle de plain-pied de 10,8% (515 844 $) et celui d’un appartement standard en copropriété de 11,8% (294 156 $).

Aller au haut