Voici mon échauffement d’avant-match.
 
La saison régulière 2016-2017 de la Ligue nationale de hockey (LNH) débutera le mardi 12 octobre.  Votre cher Raisin inaugure cette nouvelle saison de hockey en partageant quelques pensées avant ces premières mises-au-jeu.
 
Patrick Laine des Jets décoche un tir contre les Oilers d’Edmonton le vendredi 30 septembre 2016 au Centre MTS de Winnipeg (photo : Trevor Hagan, La Presse canadienne).
 
En misant sur le développement de ses joueurs espoirs, les Jets de Winnipeg sont une équipe très prometteuse.
Voici mon attaque à cinq.
 
Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!
 
André Contant (gauche) et Lee St Jean (droite) sont présentés à la foule lors des introductions du match des anciens Canadiens à Plamondon le samedi 5 mars 2016 (crédit de photo : Mario Giguère / Journal Le Franco).
1. Du panache
 
Le tournoi annuel Hockey en fête a eu lieu à Plamondon (Alberta) le 4 au 6 mars.  Six équipes ont participé au tournoi, dont trois équipes de la région de Plamondon, deux équipes d’Edmonton (incluant les Centurions de Saint-Jean) et une équipe de Saint-Isidore.  Deux formations locales se sont affrontées en finale : les Mighty Bucks ont défait Da Boyz par la marque de 2-1 et ont récolté les honneurs.  Le samedi après-midi, un match amical entre les Anciens Canadiens de Montréal contre les Oilers de Plamondon a eu lieu dans le cadre des festivités.  L’alignement des Oilers était composé de nombreux joueurs du tournoi, dont l’organisateur du tournoi, Dan Carrier.  Les partisans ont apprécié les performances de Chris Nilan, Stéphane Richer, Gilbert Delorme, Francis Bouillon, Rick Green, John Chabot, Normand Dupont, Gilles Thibaudeau et Steve Penney, qui ont joué sous les ordres de leur entraîneur Yvan Cournoyer.  Richard Sévigny défendait la cage des Glorieux, lui qui a joué contre les Bruins lors de la Classique hivernale de la Ligue nationale de hockey à Foxboro (Massachussetts) le 31 janvier 2015. 

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Dans l’Ouest, c’est la distance, tandis que dans l’Est, c’est la fréquence

En moyenne, les équipes de l’Ouest voyagent 70 621 kilomètres, et on doit compter 11 085 kilomètres de moins pour les équipes de l’Est.  En retour, ces dernières ont tendance à jouer plus de séquences de parties collées (deux matchs en deux jours), car elles jouent 15 parties collées en moyenne par année contre 12 pour les équipes de l’Ouest.

Aller au haut