Voici mon échauffement d’avant-match.

La Coupe du monde de hockey 2016 aura lieu du 17 septembre au 1 octobre, tandis que la saison régulière 2016-2017 de la Ligue nationale de hockey (LNH) débutera le mardi 12 octobre.  Votre cher Raisin inaugure cette nouvelle saison de hockey en partageant quelques pensées avant ces premières mises-au-jeu.

Shea Weber et P.K. Subban
Shea Weber et P. K. Subban au concours des habiletés du Match des étoiles 2016 à Nashville.

 

Ouff, la période hors saison était loin d’être une période morte.  L’attaquant Taylor Hall, anciennement des Oilers, a été échangé pour le jeune défenseur Adam Larsson.  Les Flames ont complètement déblayé leurs gardiens de but pour embaucher les nouveaux-venus Brian Elliott et Chad Johnson.  Si les Jets représentaient l’équipe la plus lourde du circuit, bien, ils le sont maintenant encore plus.

J’analyserai ces points dans les prochaines éditions de mon échauffement d’avant-match.  Pour l’instant, j’aimerais présenter ma perspective sur l’échange la plus fracassante de l’été.  Celle qui a vu le charismatique défenseur P. K. Subban (des Canadiens) prendre le chemin pour Nashville en retour de l’imposant Shea Weber.

Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest. Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Dion Phaneuf se tourne vers son coéquipier Erik Karlsson le jeudi 11 février contre l’Avalanche (crédit de photo : Sean Kilpatrick / La Presse canadienne).


1.  Un style risqué et payant

Au moment où je rédige cette chronique, les Sénateurs se classent au sixième rang de la Ligue nationale de hockey pour le nombre de buts marqués (159 buts), le 11e rang pour le nombre de buts marqués par 60 minutes (2,7 buts) et le premier rang pour le nombre de buts en infériorité numérique (10). Par contre, ils occupent le 23e rang pour le nombre de tirs soit 1 620 et le 27e rang en comptabilisant 28 tirs en l’espace de 60 minutes. De plus, ils se retrouvent au dernier rang pour le nombre de buts alloués avec un total de 177, soit une moyenne de 3,1 buts de buts-contre en 60 minutes et une moyenne de 32,5 de tirs-contre en l’espace d’une heure. L’équipe est un peu à l’image du capitaine Erik Karlsson : le défenseur est actuellement à égalité avec Jamie Benn pour le deuxième rang des pointeurs (63 points), mais sur la patinoire il inscrit un taux relativement élevé de 2,85 buts-contre par 60 minutes.

 Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Garret Sparks des Maple Leafs effectue un arrêt. (CHRIS YOUNG / La Presse canadienne)

 1.  Le festival des gardiens

Cette saison, très peu de gens connaissaient ou s’attendaient à voir les noms de Garret Sparks, Mike Condon, Jacob Markstrom, Matt O’Connor, Anders Nilsson, Connor Hellebuyck ou même Joni Ortio devant la cage de leurs équipes respectives.  En raison de blessures, de difficultés sur la glace, ou même situations contractuelles, plusieurs gardiens partants un ont cédé leur place à cette relève inattendue.  Les performances de ces gardiens « surprise » ont certainement capté l’attention de leurs partisans (voir Tableau A).

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Dans l’Ouest, c’est la distance, tandis que dans l’Est, c’est la fréquence

En moyenne, les équipes de l’Ouest voyagent 70 621 kilomètres, et on doit compter 11 085 kilomètres de moins pour les équipes de l’Est.  En retour, ces dernières ont tendance à jouer plus de séquences de parties collées (deux matchs en deux jours), car elles jouent 15 parties collées en moyenne par année contre 12 pour les équipes de l’Ouest.

Aller au haut