Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Cam Talbot réussi un arrêt au Terrain Investors Group de Winnipeg lors de la Classique héritage 2016 de la LNH (crédit : LNH)

 

1. Talbot vole la vedette

 

Le dimanche 23 octobre, Cam Talbot a réussi 31 arrêts pour permettre aux Oilers de défaire les Jets 3-0 pendant la Classique héritage 2016 de la LNH à Winnipeg.  Il a mérité son 12e jeu blanc en carrière devant 33 240 partisans des Jets.

 

Même si Talbot a participé à deux autres matchs en plein air, ce fut la première fois qu’il obtient un départ.  Et même si Miika Kiprusoff des Flames et Jonas Hiller des Ducks ont tous les deux réussi des blanchissages pendant des matchs en plein air (en 2011 et 2014, respectivement), Talbot est le premier à le faire en portant une tuque.

Voici mon échauffement d’avant-match.

La Coupe du monde de hockey 2016 aura lieu du 17 septembre au 1 octobre, tandis que la saison régulière 2016-2017 de la Ligue nationale de hockey (LNH) débutera le mardi 12 octobre.  Votre cher Raisin inaugure cette nouvelle saison de hockey en partageant quelques pensées avant ces premières mises-au-jeu.

Brad Treliving en conférence de presse le 11 avril 2016 (crédit : Larry MacDougal / Presse canadienne).

 

Les Flames de Calgary sont effectivement dans leur quatrième année d’une restructuration qui a débuté avec l’ancien directeur général Jay Feaster.

Pendant la saison morte, le directeur général actuel, Brad Treliving, a eu l’occasion de mener sa propre restructuration.  Treliving était offert son poste en avril 2014.

Voici mon attaque à cinq.
 
Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Les capitaines des Anciens recoivent la Coupe de la Classique Heritage Saint-Jean du Doyen Pierre-Yves Mocquais (credit image : Etienne Alary / Campus Saint-Jean).

1. Les Anciens reprennent leur bien
 
La cinquième édition de la Classique héritage du Campus Saint-Jean a eu lieu le samedi 16 janvier et ce sont les Anciens qui l’ont emporté sur les Centurions par le pointage de 9-5.  Cette année, deux équipes formées d’anciens (une équipe d’anciens Frontenacs et d’Ours dorés et une autre équipe d’anciens Centurions) ont affronté deux équipes de Centurions, dans deux parties de deux périodes. C’est la somme totale de tous les buts qui a déterminé l’équipe gagnante.  Du côté des Anciens, l’attaquant Marc Potvin (un but, deux passes) et le gardien de but Nathan Kohlert (un but alloué) se sont distingués lors du match, tandis que du côté  des Centurions, ce sont  l’attaquant Kevin Wallin (deux buts) et le gardien de but Jacob Bilodeau (un but alloué) qui ont reçu les honneurs.  C’est la quatrième fois que les Anciens remportent ce match hivernal annuel, qui est ouvert à tous.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Dans l’Ouest, c’est la distance, tandis que dans l’Est, c’est la fréquence

En moyenne, les équipes de l’Ouest voyagent 70 621 kilomètres, et on doit compter 11 085 kilomètres de moins pour les équipes de l’Est.  En retour, ces dernières ont tendance à jouer plus de séquences de parties collées (deux matchs en deux jours), car elles jouent 15 parties collées en moyenne par année contre 12 pour les équipes de l’Ouest.

Aller au haut