Voici mon attaque à cinq. 
 

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici! 

 

Photo : Connor McDavid se fait féliciter par ses coéquipiers après avoir enregistré un 100e point sur la saison le dimanche 9 avril à la Place Rogers d’Edmonton (crédit : LNH.com)
  

1. Les séries éliminatoires de retour en terre sainte 

 

Après avoir terminé la saison régulière au deuxième et au quatrième rangs de la Division Pacifique, les Oilers d’Edmonton et les Flames de Calgary auront la chance de compétitionner pour la fameuse Coupe Stanley. 

 

Voici mon attaque à cinq.

 

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

 

L’entraineur-chef Claude Julien mène une pratique alors que le jeune attaquant Alex Galchenyuk demeure attentif sur son côté gauche (crédit : NHL.com)

 

1. Les Oilers et les Flames peuvent aspirer aux séries

  

Les Oilers d’Edmonton ont le nombre identique de points au classement que les Canadiens de Montréal, dont 74 points, en 63 matchs (le CHC a un match en main).  Ils sont tous les deux au sommet des équipes canadiennes de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Ron MacLean avec son homologue de longue date, Don Cherry, sur le segment Coach’s Corner (photo : Dave Sandford / Getty Images).

1. Le retour de Ron MacLean

George Stromboulopoulos ne retournera pas comme l’hôte de l’émission Hockey Night in Canada sur le réseau Sportsnet.  En fait, son remplaçant sera celui qu’il a remplacé il y a deux ans.  Ron MacLean retournera au siège qu’il a occupé de 1986 jusqu’à 2014.  Si les exécutifs de Rogers ont embauché Stromboulopoulos pour rejoindre une démographie plus jeune, est-ce que ce changement de personnel marque un retour vers le passé?

Aller au haut