Voici mon attaque à cinq.
 
Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!
 
Chad Johnson des Flames effectue un arrêt contre Thomas Vanek des Red Wings lors d’une victoire sur la route de ces premiers le dimanche 20 novembre (crédit : Raj Mehta / USA Today).
 
1. De l’espoir sur la route
 
Les hommes de l’entraineur-chef Glen Gulutzan ont débuté un voyage à l’étranger de six matchs en neuf soirs avec une victoire de 3-2 contre les Red Wings de Détroit. 
 
Avec un début de saison difficile avec huit victoires, dix défaites en temps réglementaire et une défaite en prolongation, Calgary a particulièrement de la misère à domicile avec seulement trois victoires.
 
Pourtant, ils connaissent du succès sur la route avec une fiche de 5-4-1, probablement en raison de leur succès sur les unités spéciales. 

Voici mon attaque à cinq.

 

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

 

Mark Scheifele connait un excellent début de saison avec les Jets en se retrouvant au sommet des pointeurs de la LNH (crédit : LNH.com)

 

1. Scheifele au sommet des attentes

 

Mark Scheifele, le grand joueur de centre des Jets, a accumulé 20 points en 17 matchs cette saison pour occuper le premier rang des pointeurs de la Ligue nationale de hockey (LNH).

 

En marquant dix buts, il se classe derrière son compagnon de trio Patrik Laine par seulement un filet.  Ensemble, ils occupent le premier et le deuxième rang de la ligue.  

Voici mon attaque à cinq.

 

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

 

Patrik Laine se fait surveiller par Jordan Eberle pendant la Classique Héritage 2016 de la LNH le dimanche 23 octobre 2016 (crédit : Terry Lee / Icon Sportswire)

 

N’oubliez pas Laine

 

Parmi les meneurs des buts cette saison, il y a égalité entre Alex Killorn (Lightning), Richard Panik (Blackhawks), Wayne Simmonds (Flyers), Auston Matthews (Maple Leafs) et Patrik Laine (Jets) avec six filets chacun. 

Voici mon échauffement d’avant-match.

La Coupe du monde de hockey 2016 aura lieu du 17 septembre au 1 octobre, tandis que la saison régulière 2016-2017 de la Ligue nationale de hockey (LNH) débutera le mardi 12 octobre.  Votre cher Raisin inaugure cette nouvelle saison de hockey en partageant quelques pensées avant ces premières mises-au-jeu.

Brad Treliving en conférence de presse le 11 avril 2016 (crédit : Larry MacDougal / Presse canadienne).

 

Les Flames de Calgary sont effectivement dans leur quatrième année d’une restructuration qui a débuté avec l’ancien directeur général Jay Feaster.

Pendant la saison morte, le directeur général actuel, Brad Treliving, a eu l’occasion de mener sa propre restructuration.  Treliving était offert son poste en avril 2014.

Voici mon échauffement d’avant-match.

La Coupe du monde de hockey 2016 aura lieu du 17 septembre au 1 octobre, tandis que la saison régulière 2016-2017 de la Ligue nationale de hockey (LNH) débutera le mardi 12 octobre.  Votre cher Raisin inaugure cette nouvelle saison de hockey en partageant quelques pensées avant ces premières mises-au-jeu.

Shea Weber et P.K. Subban
Shea Weber et P. K. Subban au concours des habiletés du Match des étoiles 2016 à Nashville.

 

Ouff, la période hors saison était loin d’être une période morte.  L’attaquant Taylor Hall, anciennement des Oilers, a été échangé pour le jeune défenseur Adam Larsson.  Les Flames ont complètement déblayé leurs gardiens de but pour embaucher les nouveaux-venus Brian Elliott et Chad Johnson.  Si les Jets représentaient l’équipe la plus lourde du circuit, bien, ils le sont maintenant encore plus.

J’analyserai ces points dans les prochaines éditions de mon échauffement d’avant-match.  Pour l’instant, j’aimerais présenter ma perspective sur l’échange la plus fracassante de l’été.  Celle qui a vu le charismatique défenseur P. K. Subban (des Canadiens) prendre le chemin pour Nashville en retour de l’imposant Shea Weber.

Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Ron MacLean avec son homologue de longue date, Don Cherry, sur le segment Coach’s Corner (photo : Dave Sandford / Getty Images).

1. Le retour de Ron MacLean

George Stromboulopoulos ne retournera pas comme l’hôte de l’émission Hockey Night in Canada sur le réseau Sportsnet.  En fait, son remplaçant sera celui qu’il a remplacé il y a deux ans.  Ron MacLean retournera au siège qu’il a occupé de 1986 jusqu’à 2014.  Si les exécutifs de Rogers ont embauché Stromboulopoulos pour rejoindre une démographie plus jeune, est-ce que ce changement de personnel marque un retour vers le passé?

Voici mon attaque à cinq.
 
Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!
Mitchell Marner et Christian Dvorak des Knights de London soulèvent la Coupe Memorial le dimanche 29 mai au Centrium de Red Deer (photo : Don Getty / Getty Images).
1. Les chevaliers de la gloire 

Le dimanche 29 mai, au Centrium de Red Deer, les Knights de London (Ontario) ont remporté la Coupe Memorial contre les Huskies de Rouyn-Noranda par la marque de 3-2 en prolongation.  C’était leur quatrième présence au championnat en cinq ans et leur deuxième championnat de l’histoire.  Matthew Tkachuk a marqué contre le gardien de but Chase Marchand après sept minutes et 49 secondes de temps supplémentaire pour remporter leur 17e victoire d’affilée des séries éliminatoires, incluant le championnat de leur ligue régionale, la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL).  Son coéquipier Mitchell Marner, qui fut la quatrième sélection du repêchage de 2015 par les Maple Leafs, a remporté le trophée Ed Chynoweth pour le meilleur marqueur du Championnat de la Coupe Memorial avec deux buts et 12 mentions d’assistance, ainsi que le trophée Stafford Smythe pour le meilleur joueur du tournoi.  Tyler Parsons a été nommé le meilleur gardien du tournoi avec le trophée Hap Emms pour sa performance de 29 arrêts, même si son adversaire Chase Marchand a été au niveau de rencontre. 

Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Bob Hartley, l’ancien entraineur-chef des Flames de Calgary. (photo : Jerome Miron / USA Today).

1. Les Blues affectés par les incendies de Fort McMurray

Les Oilers, les Flames et la Ligue nationale de hockey (LNH) ont contribué en offrant 100 000 $ chacun pour les opérations de secours à Fort McMurray, où près de 88 000 résidents ont dû être évacués en raison des incendies de forêt. Au Missouri, les Blues ont versé la recette de leur loterie 50-50 lors du match du jeudi 5 mai contre les Stars. Pourquoi les Blues? Et bien, en raison du personnel qui est originaire de cette ville. L’attaquant Scottie Upshall a grandi dans le quartier Thickwood Heights, ayant patiné à l’Aréna Frank Lacroix, autrement nommé aréna Beacon Hill, dans sa jeunesse. Colton Parayko, originaire de Saint-Albert, a joué deux saisons pour les Oil Barons au niveau Junior A. L’entraineur-chef Ken Hitchcock connait près de 100 personnes de Fort McMurray, dont une douzaine d’anciens joueurs de la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL), bien qu’il soit natif d’Edmonton. Kyle Brodziak (St-Paul), Jay Bouwmeester (Edmonton) et Ty Rattie (Calgary) sont également des Albertains dans l’alignement.

Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Kevin Cheveldayoff, le directeur general des Jets, adresse les medias le samedi 30 avril suite à la loterie pour le repêchage 2016 de la LNH. (Photo : Chris Young / La Presse canadienne).

1. Les Jets sont les plus chanceux de la loterie

Bien que les Maple Leafs ont remporté le premier choix en vue du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey, ayant 20 % de chance d’obtenir ce rang, les Jets ont remporté le deuxième choix avec 7,8 % des chances de le faire.  Winnipeg avait terminé au 25e rang du circuit et, selon toutes les probabilités, ils devaient obtenir la 7e sélection.  Si la formation manitobaine a grimpé l’échelon, ce fut fut le contraire pour les autres équipes canadiennes de l’Ouest.   Les Oilers ont baissé de la deuxième sélection à la quatrième, les Canucks de la troisième à cinquième et les Flames de la cinquième à la sixième.  Les Canadiens et les Sénateurs restent neuvième et 12e, respectivement.  Est-ce que les résultats de cette année  seront suffisants pour décourager les équipes de terminer au fond du classement afin d’obtenir une meilleure sélection au repêchage ?

Voici mon attaque à cinq.
 
Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!
 
Sean Monahan (gauche) et Johnny Gaudreau (droite) célèbrent un but le 2 avril à la Place Rexall (photo : Ian Kucerak / Edmonton Journal).
 
1. Le dernier mot
 
Les Oilers ont accueilli les Flames pour la dernière fois à la Place Rexall.  À l’époque où l’aréna se nommait le Colisée Northlands, les deux équipes ont formé une des plus grandes rivalités du hockey, voire même le sport organisé.  Ce furent les deux meilleurs clubs de l’Ouest, car entre 1983 et 1990, le trophée Clarence Campbell (remis annuellement aux champions de la Conférence avant d’avancer à la finale de la Coupe Stanley) n’a jamais quitté l’Alberta.  Bien que cette rivalité se soit affaiblie depuis les années 1990, les Flames ont eu droit au dernier mot le samedi 2 avril lorsqu’ils ont blanchi leurs hôtes 5-0.  C’est une performance qui sera difficile à avaler pour l’ancien capitaine Mark Messier, qui a soulevé la Coupe Stanley à cinq reprises dans ce véritable lieu de mémoire.  Il n’y a aucun doute que les partisans des Oilers sont fiers de leur passé, mais suite à cette défaite amère, ils ont hâte de montrer cet automne de quoi ils sont capables dans le sanctuaire du hockey : la Place Rogers.
Page 1 sur 4
Aller au haut