Garçon, un café et un sourire s’il vous plaît ! Si vous entrez un jour à Da Capo, vous entendrez certainement l’accent chantant du sud de la France vous servir dans la langue de Shakespeare ou bien celle de Molière. Outre le bon café italien que l’on vous sert, une des forces  de ce café branché, de style italien rétro sur la Whyte, est sans conteste la qualité de son service : celle de Maxime Viallade. Cela fait trois ans que Maxime, Français expatrié originaire de la Livinière, est gérant au Da Capo. Un parfum d’Europe émane de la Whyte.

Aller au haut