Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Les Flames en chiffres

La saison passée, les Flames n’ont pas brisé de record en situation de cinq contre cinq, même s’ils se sont classés au quatrième rang pour le plus grand nombre de minutes de glace dans cette situation.  Comme vous voyez dans le tableau ci-dessous, ils ont terminé au 20e rang du différentiel des buts et au 28e rang du pourcentage Corsi, qui se calcule en fonction des lancers réussis, ratés et bloqués d’une équipe. Par contre, les unités spéciales ont été plus ou moins efficaces, particulièrement pour le différentiel de buts en situation de quatre contre quatre, le nombre de buts alloués en infériorité numérique et surtout le temps de glace en infériorité numérique :

Situation Nombre de buts marqués Nombre de buts alloués Différentiel du nombre de buts Temps (minutes) de glace Pourcentage Corsi
5   contre 5 152   (12e) 154   (12e) -2 (20e) 4025.0   (4e) 44,4   (28e)
4   contre 4 14 (1er) 8 (11e) 6 (3e) 142,7   (15e) 44,9   (24e)
Avantage   numérique 44 (15e) 3 (24e) 41 (14e) 425,0   (11e) 87,7   (22e)
Infériorité   numérique 5 (13e) 36 (24e) -31 (4e) 303,8   (30e) 13,3   (9e)
Aller au haut