Magie et troublantes découvertes! Filles de lune, une série remplie de mystères et d’aventure. Cette série de 5 tomes écrite par Elisabeth Tremblay est publiée aux éditions de Mortagne. Ce roman est idéal pour les filles âgées de 13 à 16 ans. Cette série de pure fantaisie est écrite de façon à vous laisser complètement absorber par cet univers à couper le souffle.

Pour débuter, je crois important de vous faire lire un court extrait sur les filles de lune, car sinon, vous pourriez devenir confus. Disons que l’histoire de ce roman est assez complexe. « D’après une légende qui remonte à des temps immémoriaux, règnera sur la Terre des Anciens celui ou celle qui parviendra à retrouver les trônes mythiques de Darius le Sage et de son ennemi juré, le sorcier Ulphydius. Depuis plus de sept siècles, les aspirants au pouvoir sont nombreux et s’affrontent sans relâche. Toutefois, seule une Fille de Lune de la lignée maudite pourrait redresser les torts causés par ses aïeules, responsables de ces luttes sans merci que se livrent des peuples autrefois pacifiques. Mais les descendants de cette lignée sont tous disparus. Du moins, semble-t-il…»

filles de lune 1Pour continuer, cette collection est tout simplement incroyable. Le personnage principal est une jeune Québécoise se prénommant Naïla et elle est âgée de 25 ans. Ayant vécu un double deuil, Naïla accepte d’aider sa tante Hilda, la femme qui l'a élevée, à rénover la maison de son grand-père. La jeune femme se retrouve donc précipitée dans le petit village qui a bercé son enfance, en bordure du fleuve St-Laurent. Dans la maison ancestrale, elle fera de multiples découvertes. Le nombre de trouvailles troublantes ne cessera de croitre.  Découvrant ses origines et le passé de sa famille, Naïla n’a nul autre choix que de partir à l’exploration de ce monde parallèle aux allures surprenantes.

Pour ma part, j’ai adoré le premier tome. Remplie de surprise et de moments cocasses, cette série est écrite avec une imagination débordante et mille détails qui te font sombrer dans les profondeurs de l’histoire. Les personnages d’Hilda, de Naïla et d’Alexis sont tout aussi attachants les uns que les autres. Je crois que je donnerais à cette série 4,5 sur 5 étoiles, car il manque tout de même un petit quelque chose qui amènerait cette histoire à un cinq sur cinq. Les conflits du premier tome sont trop simples à résoudre à mon goût et tu peux deviner ce qui va suivre.

 

En guise de conclusion, j’espère que vous allez tout autant aimer que moi et que vous allez apprécier l’univers magique qui va vous submerger lors de cette lecture. C’est avec impatience que je vais poursuivre cette série de 5 tomes. Le premier tome, “Naïla de Brume” vous en mettra plein la vue. Bonne lecture!

 

Les vélos n’ont pas d’états d’âme est un court roman de littérature jeunesse rédigé par Michèle Marineau. Cette composition remplie d’humour, d’intrigues et bien sûr d’états d’âmes est recommandée pour les dix à seize ans. Ce chef-d’œuvre littéraire pour ados sera apprécié par les filles ainsi que les garçons et n’attend que vous pour vous plonger dans un monde de suspense et de mystères à n’en plus finir. Il y a d’abord Laure, dont le passé est un mystère. Jérémie qui voudrait bien résoudre ce mystère. Et Tanya qui réagit très mal à l’intérêt que Jérémie porte à Laure. Il y a également des vélos, des chevaux et des états d’âmes... Il y a surtout la vie pleine de contradictions et de surprises. Et, une fois le mystère résolu, il reste encore à apprivoiser cette vie – une vie qu’on choisit, qu’on bâtit, pas une vie qu’on se contente de subir.

Mon avis : 5/5

Tout d’abord, une des choses que j’ai le plus appréciées dans ce roman, ce sont les personnages. Grâce à leurs caractères uniques et leurs personnalités fortes, ils réussissent tous à avoir une individualité qui n’appartient qu’à eux. Pour commencer il y a Laure, une fille très élégante toujours maquillée et coiffée impeccablement. Un personnage profond qui vient récemment de faire face à des tragédies atroces. Quant à Jérémie, ce dernier joue le rôle du héros, avec une personnalité attachante, comique et de temps en temps un peu banale…

Au-delà du mur, tome 1 de la trilogie Insoumise, est le premier roman publié de la jeune auteure de 18 ans Mathilde Saint-Jean (maison d’édition Guy Saint-Jean). Insoumise est une trilogie futuriste. L’histoire se déroule après la Troisième Guerre mondiale et raconte la vie difficile d’Emma, une ado de 17 ans qui lutte pour sa survie. Puisqu’on raconte certaines choses avec beaucoup de détails et que, parfois, ce sont des sujets un peu plus sensibles, Au-delà du mur est destiné à un public entre 13 et 18 ans.

Emma habite dans la partie basse de La République, un nouveau pays qui a émergé des pays disparus et ravagés par la Troisième Guerre mondiale. Le gouvernement pense que pour avoir un parfait équilibre au sein de son pays, il doit y avoir un côté où les riches habitent, la Haute République, et un côté où les pauvres habitent, la Basse République. La frontière entre les deux est infranchissable : un mur de brique et de fils barbelés divise les deux moitiés. Il est tout simplement impossible de sortir de sa misère en Basse République car le gouvernement s’en assure. Par exemple, un seul enfant dans la famille a le droit de travailler, il y a un couvre-feu et une tonne d’autres règlements. La différence, comme la maladie mentale, est interdite alors Noah, le petit frère d’Emma, doit rester caché pour survivre. Il est strictement défendu d’avoir la moindre opinion et chaque geste est surveillé. Une parole de travers et tu te retrouves étiqueté avec le nom d’insoumis ou d’insoumise et seras voué à une fin tragique. La ville grouille de patrouilles qui pourraient te blesser ou même te tuer facilement. À 19 ans, tous les hommes doivent faire un service militaire de 5 ans mais aucun ne revient après cette période. Les militaires n’ont pas le droit de communiquer avec leur famille et amis. Le grand frère d’Emma, Adam, devra bientôt s’enrôler mais la famille s’en sort très mal économiquement parlant. Emma trouvera une solution qui pourrait lui coûter la vie : traverser. Emma devra oublier son ancienne vie car, si elle veut survivre, elle n’aura tout simplement pas le choix.

Le journal d’Aurélie Laflamme est une série de romans pour les jeunes écrits par India Desjardins et publiés aux éditions Les Intouchables. Le premier tome Extraterrestre ... ou presque ! est paru en 2006. Cette collection de romans a été tellement aimée du jeune public féminin que plus d’un million d’exemplaires ont été vendus. Après de nombreuses années, la série s’est rendue en France où elle a connu un franc succès. Extraterrestre … ou presque ! est devenu un film il y a quelques années et le deuxième film va sortir d’ici quelques mois. La série comporte en tout huit tomes.

La série raconte la vie d’Aurélie Laflamme, une adolescente de 14  ans qui a perdu son père à l’âge de 9 ans. La vie d’Aurélie est loin d’être parfaite. Elle est enfant unique et ça ne veut pas dire pour autant que ça ne brasse pas dans la maison parfois. Sa mère, France Charbonneau, est célibataire et accro au ménage. Aurélie va dans une école privée pour les filles seulement et sa meilleure amie Kat (Katryn Demers) croit que c’est pour se sauver des garçons. La jeune fille a de très mauvaises notes à l’école, elle est loin d’être une élève exemplaire et se retrouve presque tout le temps dans le bureau du directeur. La seule matière dans laquelle elle est douée est le français. Aurélie se sent comme une extraterrestre depuis la mort de son père. Elle commence à se poser énormément de questions sur l’univers et sur elle-même.

Ariel à l’école des espions est une série de romans d’aventures rédigée par Evelyne Gauthier et dédiée aux jeunes de dix à douze ans. Ces romans plongent les lecteurs dans un univers d’adrénaline dès le premier tome, comportent des scènes de problématiques amoureuses, ainsi que des disputes entre amies, des techniques d’espionnage, des stratégies et des rebondissements inattendus.

Cette histoire nous parle d’Ariel, une adolescente de seize ans dont la vie bascule le jour où elle gagne un concours de jeux vidéo national et mérite une entrée à l’école des espions du Service canadien du renseignement de sécurité, aussi connu sous le nom de la SCRC. Attristée par la nouvelle de devoir déménager à Ottawa et quitter sa meilleure amie, elle réussit tout de même à trouver le défi exaltant et se débrouille plutôt bien à l’école malgré tous les obstacles qu’elle a à surmonter. Grace à son attitude, elle est rapidement envoyée dans une école privée pour sa toute première mission qui consiste en mettre la main sur des capsules antimatière sans se faire prendre par l’enseignant d’origine russe soupçonné de les avoir volées.

Les Chevaliers d’Émeraude sont les premiers livres qu’Anne Robillard a écrits. Pour tous les fans du Hobbit, du Seigneur des anneaux et de Harry Potter, c’est absolument à lire. Anne Robillard est l’une des écrivaines les plus connues du Québec, on la surnomme la J.K. Rowling québécoise. Les Chevaliers d’Émeraude s’adressent à des lecteurs avancés de 12 ans et plus. Ce sont des livres d’action, avec de la guerre et un peu de romance. Les Chevaliers d’Émeraude sont parfaits pour les filles comme pour les garçons.

Le premier tome des Chevaliers d’Émeraude, Le Feu dans le ciel, est suivi de 11 autres. Chaque tome a son soupçon de mensonge, d’énormes découvertes, d’excitation, d’imagination, d’ambition… Vous allez êtes surpris : jamais vous ne vous douterez de ce que vous allez découvrir. Chaque aventure est passionnante. J’ai tellement aimé ces livres que presque tous les autres livres me paraissent banals.

Les Chevaliers d’Émeraude habitent à Enkidiev, un continent bien spécial, dans un univers unique. La troupe est dirigée par Wellan d’Émeraude, le plus légendaire des chevaliers. Ce ne sont pas des histoires de chevaliers qui sauvent des princesses, mais des histoires où l’ambition royale et le pouvoir doivent être calmés et où les fameux chevaliers – hommes ou femmes – protègent Enkidiev de l’invasion des Tanieth.

L’Escouade Fiasco est un court roman de Julie Champagne édité par la courte échelle. C’est un roman rigolo, dynamique et rempli de rebondissements. Le premier tome Le demi-dieu aux bas blancs est un ouvrage qui s’adresse aux adolescentes de 12 à 16 ans. Pour bien comprendre l’histoire, vous devez être une lectrice de niveau avancé, car malgré sa petitesse, le vocabulaire employé est un peu plus complexe et pourrait s’avérer difficile à comprendre pour certaines personnes.

Ce roman est parfait pour une fille qui aime les histoires d’amour. Le scénario de L’Escouade Fiasco est plus réaliste que dans les autres livres romantiques. Il est parfait pour une soirée auprès du foyer. Si vous voulez avoir un livre léger et petit à trimbaler, avec une bonne mise en scène et quelques fous rires, c’est vraiment ce qu’il vous faut!

Le personnage principal s’appelle Émilie Robinson. Émilie est âgée de treize ans et est une élève du secondaire. C’est une fille un peu distraite, rigolote, gaffeuse et qui a le beau et charmant Thomas St-Louis dans sa mire. Elle fera tout pour le charmer.

Bien sûr, elle ne le fera pas seule. Sa meilleure amie Marisol sera là pour l’aider. Mais pour réussir leur mission d’espionnage, elles feront quelques mensonges et quelques gaffes, comme inscrire Émilie dans l’équipe de crosscountry alors qu’elle est vraiment mauvaise en course… tout ça pour impressionner son prince Thomas. Après toutes ces manigances, parviendra-t-elle à faire craquer Thomas?

Bonjour, Garde (1994) est le titre du premier roman auto-fictif écrit par Denise Ouellette. Titre explicite qui n’est autre qu’un canadianisme pour parler du métier d’infirmière à domicile. Si le thème principal de l’ouvrage gravite autour de la figure soignante racontant en détail la vie professionnelle de garde Pinard, une infirmière à domicile, c’est surement parce que Denise Ouellette elle-même fut infirmière. Grâce à sa carrière initiale, elle a su rendre certains aspects des personnages vraiment réalistes.

Leurs histoires de vie, racontées pour la plupart dans des chapitres distincts, tournent essentiellement autour de la maladie et/ou de la vieillesse. Garde Pinard semble être le protagoniste qui lie tous ces personnages et forme ainsi une petite communauté.

Collé à la peau (2012) est le cinquième roman écrit par Denise Ouellette et certainement le plus réussi. En dix ans, son style a considérablement évolué. L’œuvre se divise en trois parties, intitulées respectivement Angèle Lebrun, Docteur Lebrown et Angela. Chacune d’elles fait référence au personnage principal dont le nom a volontairement changé pour s’adapter à un nouvel espace géographique et social. En effet, Angèle, garde-malade, va quitter la petite ville de Spring Bay quand un patient richissime lui offre la chance de devenir son infirmière personnelle en Californie. Angèle accepte, malgré les réticences de son entourage qui voudrait la garder dans ce petit univers fermé et traditionnel.

Le Diamant du Jood (2007) est le quatrième roman de Denise Ouellette. Il se distingue des autres de par le thème qu’il aborde. En effet, l’histoire se déroule durant la Seconde Guerre mondiale non pas en Allemagne, ni en France, mais aux Pays-Bas, un pays où l’auteure a d’ailleurs vécu. Elle explore ici un nouvel espace-temps. Soit dit en passant, c’est le seul et unique roman jusqu’à date qui ne fait jamais allusion aux États-Unis ou au Canada, un peu comme si l’auteure avait voulu changer d’air. Elle s’est confrontée à une période de l’histoire difficile ayant déjà fait couler beaucoup d’encre. Cependant, elle l’a fait avec originalité en abordant l’atrocité de la guerre sous l’angle inattendu de l’industrie du diamant, d’où le titre du livre.

Page 1 sur 2
Aller au haut