Voici mon attaque à cinq :

 

Le petit diable mis sous contrat

Si j’ai écrit la semaine passée que le CH paye une prime pour retenir Subban, ce n’est pas le cas avec Brendan Gallagher. L’ailier droit, originaire d’Edmonton, restera à Montréal pour les six prochaines années avec une moyenne de 3,75 millions $ sur la masse salariale.  Ce contrat de 22,5 millions $ ressemble à la valeur des contrats de transition offerts à Plekanec, Price et Subban, mais il diffère par son étendue (six ans au lieu de deux). Gallagher mérite sans doute un plus haut salaire moyen, mais considérez ceux de certains coéquipiers : Desharnais à 3,5 millions $ jusqu’en 2017, Eller à 3,5 millions $ jusqu’en 2018 et Pacioretty à 4,5 millions $ jusqu’en 2019. Bergevin saura-t-il imposer une limite semblable à Galchenyuk?

 

La responsabilisation

« Il faut que ça change », explique David Perron suite à la cuisante défaite des Oilers contre les Blackhawks le 22 novembre. Le natif de Sherbrooke a exprimé ce que bien des partisans ont sur le cœur : un vœu pour que l’organisation ait l’obligation de rendre compte de ses actes, tant chez les joueurs, les entraîneurs et les gérants, afin de régler un problème structurel (et non individuel). Dans les circonstances, je crois qu’une transaction du jeune ailier gauche enverrait un bien mauvais message aux fans.

 

Une perspective réfléchie

Dans son entrevue d’après match contre les Hawks, Ryan Nugent-Hopkins – un ancien des Rebels de Red Deer – a prononcé deux éléments à retenir : « Accuser un retard en début de match nous tue » et « on n’a pas accordé une tonne de chances de compter, mais on a accordé des chances de haute probabilité ».  C’est ainsi que se résume la saison des Oilers. Ils ont des bonnes statistiques pour la possession de la rondelle, certes, mais ils n’arrivent pas à remporter leurs matchs.

 

La rébellion du Nord-Ouest

Dans la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL) le samedi 29 novembre, les partisans de Red Deer ont eu droit à beaucoup de points et à beaucoup de poings alors que les Rebels ont battu les Broncos de Swift Current. Dans la première demie de la troisième période, les partisans ont eu droit à trois altercations physiques avant d’être les témoins une bagarre générale – un évènement plutôt rare en raison des suspensions sévères. Même à quatre contre quatre, les querelles n’ont pas cessé.  S’il n’y a que 60 minutes dans une partie, le sommaire du match en dit tout autrement : 107 minutes de punition pour Swift Current contre 95 minutes pour Red Deer.  La victoire de 6-2 a permis aux Rebels de surpasser leur adversaire au classement de la Conférence de l’Est.

 

Le Prince des Oil Kings

Gérald « Jerry » Prince, né à Turtleford, Saskatchewan, et un ancien joueur du Collège Saint-Jean, faisait partie du premier alignement de l’équipe des Oil Kings d’Edmonton en 1951-52.  Prince a fini 11e au classement de la Ligue de hockey junior de l’Ouest du Canada (WCJHL) avec 58 points, tandis qu’en 1952-53, il a fini deuxième avec 41 buts et 69 points. Les deux premières saisons, Prince a mené son équipe à deux participations en finale de la ligue. Malheureusement, en 1953-54, il ne figurait plus dans l’équipe lorsque les Oil Kings ont succombé aux Tee Pees de St. Catharines, en finale de la Coupe Memorial. Pat Quinn, décédé le 23 novembre, a contribué à la première coupe des Oil Kings en 1962-1963.

 

Vous pouvez contacter Mario Giguère à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut