Voici mon attaque à cinq :

 

Pourquoi « Coin du Raisin » ?

Certains croient que mon surnom réfère à Don Cherry, surnommé « Grapes », de l’émission Coach’s Corner. D’autres croient que ça renvoie à Mario Tremblay, un « bleuet » du Lac-Saint-Jean (Québec), qui anime le segment « Le Coin du Bleuet », sur RDS. Ou bien que c’est la couleur mauve qui symbolise le Campus Saint-Jean.  En réalité, c’est que j’ai toujours aimé le style du groupe fictif de rhythm and blues, les California Raisins.
 

Le succès du CH malgré les désavantages fiscaux

Le journaliste Martin Leclerc indique que Marc Bergevin, le gérant général des Canadiens, paye une prime importante pour signer ses joueurs, car il doit compenser pour les impôts du Québec. Par exemple, il affronte un désavantage de 25,2 % par rapport à ses homologues de l’Alberta : le Canadien a 29,577 millions de dollars d’argent net à offrir à ses joueurs, tandis que les équipes de l’Alberta ont 39,561 millions. Subban, avec un contrat de 9 millions de dollars par saison à Montréal, toucherait le même salaire net qu’un contrat de 7,188 millions de dollars avec les Oilers ou les Flames.  Je crois que cette dynamique, couplée avec la baisse du dollar canadien, aide à comprendre (en partie) le départ de quelques contrats généreux, dont ceux de Gorges, Moen et Bourque.

Les statistiques fines : des outils d’analyse en pleine évolution

En parlant de valeur des contrats, on fait couler beaucoup d’encre sur les statistiques fines au hockey. Marc Bergevin, Brian Burke des Flames et Kyle Dubas des Maple Leafs ont participé au Prime Time Sports Management Conference à Toronto le 17 novembre dernier afin de discuter de l’utilité des statistiques dans un sport dont plusieurs facteurs sont impossibles à contrôler. « C’est une question de balance », dit Bergevin, qui croit que les statistiques fines sont importantes lors des décisions, mais qu’il est toujours important aussi d’analyser le jeu en personne afin d’avoir des renseignements complets.  Dubas raconte qu’il y aura bientôt des caméras qui vont suivre chaque joueur afin de mesurer le positionnement et la vitesse. « L’ensemble du travail est encore dans sa phase primitive », dit-il.

Mark Giordano, une étoile des statistiques fines

Tyler Dellow, maintenant statisticien avec les Oilers, a suscité la controverse en janvier 2013 lorsqu’il a déclaré sur son blogue, qu’en raison de ses statistiques fines, le petit Giordano (6’0”, 203 lbs) était bien préférable au grand Jay Bouwmeester (6’4”, 215 lbs).  À Calgary en ce moment, on ne parle plus de Bouwmeester et Giordano est le leader incontesté de l’équipe.

 

Photos : Normand Léger

 

Manon Lamarre (ci-dessus), la leader des Aigles bleues

Samedi après-midi, les Aigles bleues de l’Université de Moncton ont signé une victoire de 5-0 contre les Mounties de l’Université Mount Allison. Manon Lamarre, la capitaine adjointe âgée de 22 ans, a terminé le match avec une passe et une fiche de plus-3.  L’an passé, la Françaltaine originaire de Sherwood Park a mené son équipe à la victoire du Championnat atlantique ainsi qu’une participation au Championnat canadien du Sport interuniversitaire canadien (SIC).  Elle est à sa cinquième année à la ligne bleue des siens.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut