Élections partielles : et le vainqueur est…

Les élections partielles ont souvent peu de signification, mais les quatre qui viennent de se terminer représentaient en quelque sorte une élection générale en miniature. 

 

Les efforts déployés au cours de la campagne par les partis ont d’ailleurs été à la mesure de l’enjeu. Du côté des conservateurs, le nouveau premier ministre nommé attendait avec impatience de recevoir l’assentiment des électeurs de sa circonscription de Calgary-Foothills. Surtout, il n’espérait rien de moins qu’un balayage, question de prouver que son arrivée et la cascade de mesures annoncées qui s’en est suivie signifiaient bien le changement que lui et son équipe cherchent à incarner pour se distinguer de l’administration précédente. Mission accomplie, car les résultats de lundi dernier confirment, aux yeux de Prentice et son équipe, qu’ils sont effectivement en mesure de renouveler le parti. Et même si ce fut serré dans Calgary-West (Mike Ellis) et Calgary-Elbow, où la division du vote a probablement favorisé Gordon Dirks, les victoires de Mandel et Prentice sont nettes. Globalement, le pourcentage de voix accordé aux conservateurs a peut-être décru par rapport aux belles années du parti, mais rien n’indique qu’il continuera de baisser. On peut même penser l’inverse, que l’appui au PC pourra seulement remonter lorsqu’Alison Redford ne sera plus qu’un souvenir.

 

C’est un tout autre son de cloche qu’on a pu entendre au sein du Wildrose dont le parti est le grand perdant de la soirée. En effet, lorsque la semaine dernière, un journaliste du Globe and Mail a demandé à la chef du Wildrose, Danielle Smith, les résultats qu’elle escomptait, elle disait souhaiter que sa formation soit au moins deuxième dans chacune des circonscriptions et, qui sait peut-être que son parti remporterait une, voire deux victoires. Mais cette prudence cachait bien mal le fait que le Wildrose voulait absolument gagner au moins une victoire, et plutôt deux, afin de montrer à tous que son parti est en mesure de concurrencer le PC. D’une certaine façon, et malheureusement pour son parti, sa prédiction s’est révélée juste. Car les résultats d’hier après des mois de turbulences politiques laissent entrevoir que le Wildrose ne parvient pas encore à s’imposer comme étant une véritable menace pour renverser la dynastie conservatrice. Surtout que, pour ajouter à la défaite, le Wildrose a passé la soirée à lutter avec Greg Clark du Alberta Party pour la deuxième place dans Calgary-Elbow. Au regard des résultats obtenus par sa formation, il faut s’attendre à ce que de sérieuses discussions surviennent autour du leadership de Danielle Smith et il ne suffira pas de dénoncer la division du vote

.

Photo: courtoisie

Du côté des autres partis d’opposition, on a senti là encore une effervescence peu commune pour des élections partielles. Les néodémocrates avec leur nouvelle chef, Rachel Notley, espéraient s’imposer comme la voix progressiste et ainsi surclasser les libéraux. Au vu des résultats, les néodémocrates ne peuvent trouver un grand réconfort avec ce qui s’est passé hier soir. Malgré les déclarations du candidat défait dans Edmonton-Whitemud, Bob Turner, selon qui le vote pour le NPD est « une victoire majeure », son parti semble définitivement cantonné à Edmonton où ils sont arrivés en deuxième position. Pour les libéraux, les résultats sont tout aussi décevants puisqu’ils se retrouvent maintenant en troisième et même en quatrième place dans deux circonscriptions (Edmonton-Whitemud et Calgary-Elbow). Quant au chef Greg Clark, le parti qu’il dirige était désespérément à la recherche d’un succès électoral. On peut dire que sa défaite en deuxième place devant le Wildrose est une victoire morale. Mais des victoires morales ne donnent pas de sièges à l’Assemblée législative, ni ne permettent de former un gouvernement.

 

 

Si, comme nous l’avons dit plus haut, cette élection se voulait une répétition pour la prochaine élection générale, alors force est de conclure qu’il sera très ardu de déloger les conservateurs du pouvoir.

 

 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut