Voici mon attaque à cinq.

 

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

 

L’entraineur-chef Claude Julien mène une pratique alors que le jeune attaquant Alex Galchenyuk demeure attentif sur son côté gauche (crédit : NHL.com)

 

1. Les Oilers et les Flames peuvent aspirer aux séries

  

Les Oilers d’Edmonton ont le nombre identique de points au classement que les Canadiens de Montréal, dont 74 points, en 63 matchs (le CHC a un match en main).  Ils sont tous les deux au sommet des équipes canadiennes de la Ligue nationale de hockey (LNH).

 

Pour les Oilers, cela mérite la deuxième position dans la Division Pacifique.  C’est tout un exploit pour un club qui n’a connu que de la patience et de la misère depuis leur dernière présence en séries éliminatoires en 2006.

 

Avec 70 points en 63 matchs, les Flames sont positionnés en tant que quatrième as.  Même s’ils ont le même nombre de victoires que les Oilers, ces derniers ont amassé plus de « points du perdant » en prolongation.

 

2.  Le Canadien embauche un communicateur et un mentor

 

Une entrevue avec Michael McCarron, un espoir du Tricolore, en dit long sur l’embauche de Claude Julien à la barre de l’équipe.

 

« C’est facile de parler avec lui.  Je ne sais pas comment le dire autrement, mais il ne fait pas de conneries.  Il est sérieux avec toi et il est très honnête dans ses propos ».

 

Julien, un entraineur-chef qui est généralement accessible aux joueurs, offre un grand contraste par rapport à son prédécesseur, Michel Therrien.  Pour ce dernier, la communication n’a jamais été une force.

 

Julien a la réputation de faire confiance à ses jeunes joueurs, tandis que Therrien les géraient de façon très serrée. 

 

Interrogé sur le sujet d’Alex Galchenyuk, Julien explique que, « il est certainement un jeune joueur.  Ma tâche, c’est de l’aider à s’améliorer.  Le niveau d’habileté, il l’a déjà.  C’est quelque chose de spéciale chez les joueurs, parce que c’est difficile à obtenir.  Maintenant, je veux travailler avec lui sur les petits aspects du jeu qui le rendra encore mieux ». 

 

3.  Le retour en forme de Carey Price

 

Depuis l’embauche de Claude Julien, Carey Price n’a pas accordé plus de deux buts par match.  À cet égard, le match du samedi soir contre les Maple Leafs fut son quatrième de suite.  C’est une première séquence de la sorte depuis les 24, 26, 29 novembre et le 2 décembre.

 

Voici un autre fait intéressant : Carey Price n’a pas alloué de but en infériorité numérique depuis l’arrivée de leur nouveau « coach ».

 

4.  La Coupe Clarkson

 

Après avoir éliminé les Furies de Toronto, l’Inferno de Calgary accèdera de nouveau à la finale de la Coupe Clarkson le dimanche 5 mars au Centre Canadian Tire à Ottawa.  Calgary souhaite défendre leur titre contre leurs rivaux de l’an passé, les Canadiennes de Montréal.

 

Après avoir balayé le Thunder de Brampton en deux matchs, les Canadiennes participeront à leur troisième finale consécutive de la Coupe Clarkson.  Ce sera également leur septième présence en finale sur neuf ans.  Les Canadiennes tenteront d’oublier leur cuisante défaite de 8-3 aux mains de Calgary l’an passé.

 

5.  Les Golden Bears affronteront les Huskies à la finale Canada Ouest

 

Avec seulement une minute et 14 secondes qui restait à la troisième période, l’attaquant Stéphane Legault a inscrit le but de la victoire pour permettre aux des Golden Bears de l’Université de l’Alberta de vaincre les Dinos de l’Université de Calgary par la marque de 3 à 2.  Les Golden Bears ont balayé les Dinos en deux rencontres sur une possibilité de trois.

 

Le même soir, les Huskies de l’Université de la Saskatchewan ont vaincu les Cougars de l’Université Mount Royal en deux matchs.  Logan McVeigh a marqué le but gagnant en deuxième période.

 

Les Golden Bears se dirigeront à Saskatoon le vendredi 3 mars pour affronter leurs vieux rivaux dans une série de trois matchs.  Même si les deux équipes se sont qualifiés pour la Coupe universitaire U Sports à Fredericton (Nouveau-Brunswick), les gagnants de cette série seront couronnés les champions de la finale Canada Ouest.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut