Imprimer cette page

Le Coin du Raisin #90

Voici mon attaque à cinq.

 

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

                   

Le samedi 14 janvier 2017, Connor McDavid et Hayley Wickenheiser se font prendre en photo avec de nombreuses jeunes hockeyeuses lors des cérémonies d’avant match de la Place Rogers (crédit : Perry Nelson / USA Today Sports).

 

1. Une championne…

 

Les Flames de Calgary et les Oilers d’Edmonton ont salué la carrière de Hayley Wickenheiser pendant les cérémonies d’avant match du samedi 14 janvier à la Place Rogers.

 

Cette joueuse de hockey a été dominante sur la patinoire, notamment aux tournois olympiques.  Elle a réussi 379 points pour la Canada (168 buts et 211 mentions d’assistance sur 276 matchs).  Elle participé six fois aux olympiques (cinq fois au hockey, une fois pour la balle-molle) et elle a remporté une quatre médailles d’or consécutives aux jeux olympiques d’hiver ainsi qu’une médaille d’argent.

 

Originaire de Shaunavon (Saskatchewan), Wickenheiser idolisait les Oilers et son idole Mark Messier dans sa jeunesse, même si elle a grandi à Calgary depuis l’âge de 12 ans.

 

Après 33 ans de hockey, Wickenheiser a décidé d’accrocher ses patins pour poursuivre ses études en médecine.  Elle a 38 ans.

 

2.  … et une pionnière

 

Selon Bob Nicholson, le Président des Oilers, le plus grand héritage de Wickenheiser « sera comment elle a inspiré autant de filles pour jouer au hockey ».  Lorsque Wickenheiser a disputé ses premiers olympiques d’hiver, il n’y avait que 16 000 filles d’inscrites au hockey au Canada.  Aujourd’hui, ce nombre a fléchi à 87 000.

 

Dans sa jeunesse, les équipes pour filles n’existaient pas, donc Wickenheiser a dû jouer avec les garçons.  Elle a continué cette tendance dans sa carrière professionnelle alors qu’elle se présentait aux camps d’entrainement des Flyers de la Philadelphie (en 1998 et 1999) ou lorsqu’elle a disputé 65 matchs dans une ligue professionnelle d’hommes en Finlande (de 2003-2004) et en Suède (2007-2008).

 

Vers la fin de sa carrière, on se rappellera de Wickenheiser pour ses performances avec les Dinos de Calgary du Sport interuniversitaire canadien (SIC) ainsi qu’avec l’Inferno de Calgary de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCFH) lors des finales de la Coupe Clarkson de 2016. 

 

3. Les Oilers remportent un troisième gain contre les Flames

 

Suivant les cérémonies élogieuses, les Oilers ont vaincu les Flames par la marque de 2-1.  C’était le troisième affrontement de la saison pour les deux formations albertaines.

 

Patrick Maroon des Oilers a marqué en temps réglementaire et Cam Talbot a réussi 24 arrêts pour forcer une période de surtemps contre les Flames.  En tirs de barrage, Leon Draisaitl et Mark Letestu ont touché le filet du gardien Brian Elliott, alors que Talbot fut parfait.

 

« Je trouvais qu’ils avaient leurs chances et nous avions nos chances… Mais, en raison de notre rang au classement, c’est frustrant de leur accorder le point d’extra », explique le capitaine Mark Giordano suivant la défaite de son club.

 

4. Le « point du perdant » est à l’avantage des Oilers

 

L’argument de Mark Giordano m’a fait réfléchir sur le fameux débat du « point du perdant », c’est-à-dire le point au classement accordé aux équipes qui subissent une défaite en période de surtemps ou en tirs de barrage.

 

Même si les Flames ont mérité un point au classement, ils seraient en meilleur position si la ligue ne l’attribuait plus.

 

Si l’on accordait deux points au classement pour une victoire et on ne concédait aucun point pour une défaite en brie d’égalité, les Oilers reculeraient de trois positions dans l’Association de l’Ouest (du quatrième au septième rang).

 

Les Flames, tant qu’à eux, dépasserait les Oilers au sixième rang (voir Tableau A).

 

5. Être un ancien, c’est une histoire de générations

 

Gabriel Généreux, un soudeur et tuyauteur originaire de St-Paul (Alberta), a participé à chaque Classique héritage de Saint-Jean.  Il a hâte de revêtir le gilet des Anciens pour une sixième fois consécutive ce samedi 21 janvier.

 

Ce Franco-Albertain, qui vient de célébrer ses 27 ans, a décidé de poursuivre un baccalauréat en histoire en 2007-2008 parce que, dit-il, « je n’avais aucune idée de quoi faire avec ma vie et je voulais continuer mes études en français ».  Il a fini par jouer trois saisons avec les Centurions avant de se trouver un métier.

 

« Quand je revêtis le gilet des Anciens, c’est aussi pour mon père [Guy Généreux] qui était étudiant au Collège Saint-Jean », rajoute-t-il.  « Il jouait pour les Comètes et sa photo est présentée dans la Salle historique [du Campus Saint-Jean] ».

 

À 16 ans, le défenseur de six pieds et trois pouces avait été invité au camp d’entrainement des Rockets de Kelowna dans la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL).  Il a refusé l’offre, choisissant de terminer son secondaire en français à St-Paul et de jouer pour son équipe locale, les Canadiens, au niveau Junior « B ».

 

« Je crois que le match ce samedi [la Classique héritage] sera plus serré que l’année passée », explique Généreux, « mais évidemment, je crois à une victoire des Anciens.  Du cœur ! »

 

Tableau A : le classement général de l’Association de l’Ouest avec le calcul des points actuels ainsi que le calcul qui ne compte pas les points accordés aux défaites

Équipe V D DP PA PS VRP COC
Minnesota 28 9 5 61 56 27  
Chicago 27 14 5 59 54 25  
Anaheim 24 13 9 57 48 22 -1
Edmonton 23 15 7 53 46 20 -3
San Jose 25 16 2 52 50 23 2
St. Louis 23 16 5 51 46 22 1
Calgary 23 20 3 49 46 21 1
Los Angeles 22 17 4 48 44 21  
Nashville 20 16 7 47 40 19  
Vancouver 20 19 6 46 40 16 -1
Dallas 18 18 8 44 36 18 -1
Winnipeg 20 22 4 44 40 18 2
Arizona 13 23 6 32 26 9 -1
Colorado 13 27 1 27 26 13 1

 

Tableau B : le classement général de l’Association de l’Est avec le calcul des points actuels ainsi que le calcul qui ne compte pas les points accordés aux défaites

Équipe V D DP PA PS VRP CC
Washington 29 9 5 63 58 28  
Columbus 29 9 4 62 58 27  
Montréal 27 11 6 60 54 26 -1
Pittsburgh 26 11 5 57 52 24 -1
Rangers de NY 28 15 1 57 56 26 2
Boston 23 18 5 51 46 21  
Philadelphie 22 18 6 50 44 17 -1
Caroline 21 15 7 49 42 19 -1
Toronto 20 13 8 48 40 19 -1
Ottawa 22 15 4 48 44 19 3
Floride 20 17 8 48 40 17 -1
New Jersey 18 18 9 45 36 15 -1
Tampa Bay 20 20 4 44 40 18 2
Détroit 18 19 6 42 36 13  
Buffalo 16 17 9 41 32 15  
Islanders de NY 16 17 8 40 32 15  

 

Légende : V = victoires (2 points), D = défaites en temps réglementaire (0 points), DP = défaites en prolongation/tirs de barrage (1 point),  PA = Points actuels (en tenant compte des points pour les DP), PS = points supposés (ne tenant pas compte des points pour les DP), VRP = nombre de victoires en temps réglementaire et en prolongation, COC = changement de l’ordre au classement.

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Éléments similaires (par tag)