Imprimer cette page

Le Coin du Raisin #85

Voici mon attaque à cinq.
 
Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!
 
Johnny Gaudreau célèbre son but lors de son retour au jeu dimanche soir contre les Ducks (crédit : Sergei Belski / USA Today).
 
1. Le retour de Johnny Hockey
 
L’attaquant étoile Johnny Gaudreau retrouve son club après seulement 19 jours sur la liste des blessés.  Après reçu un coup de bâton de Eric Staal sur son auriculaire, l’on croyait que l’ailier gauche allait s’absenter pour six semaines de jeux.  Il nécessitait de la chirurgie.
 
 
En bout de compte, il n’a raté que 10 matchs.  Lorsqu’il était assis dans la galerie de presse, son équipe s’est amélioré avec une fiche de six victoires, trois défaites en temps réglementaire et une défaite en brie d’égalité.
 
Lors de son retour contre les Ducks, Gaudreau a marqué le premier filet du match pour confirmer, avec aisance, son retour en forme.  Il a aussi inscrit une mention d’assistance dans un gain de 8-3.
 
2. Draisaitl retrouve sa forme
 
Depuis que l’entraineur-chef Todd McLellan a placé les joueurs de centre Leon Draisaitl et Connor McDavid ensemble sur le premier trio, le joueur allemand a réussi trois buts et une passe en deux matchs.
 
Samedi soir contre les Ducks, Draisaitl a remporté 10 des 16 mises-au-jeu, tandis que McDavid a seulement eu sept occasions.  Pourtant, le grand allemand évoluait au flanc droit de son capitaine.
 
Draisaitl est sur une belle lancée, c’est sûr.  Il se classe deuxième sur son club pour le nombre de buts (10) et deuxième pour le nombre de points (21) après 26 matchs.
 
Néanmoins, McDavid contribue beaucoup à son succès.  Draisaitl contribue aussi au succès de McDavid, mais pas autant.  Considérez ses statistiques avec ou sans le jeune prodige des Oilers (voir Tableau A).

Tableau A : Statistiques de Leon Draisaitl avec ou sans Connor McDavid en situation de 5 contre 5 depuis le mardi 15 novembre 2016 (11 matchs).
 
  Minutes sur la glace % Corsi-pour % Corsi-pour relatif Buts-pour par 60 minutes Buts-contre par 60 minutes % chances-pour de marquer
Daisaitl avec McDavid 72,65 59,85 8,18 6,15 2,52 69,23
Draisaitl sans McDavid 70,24 50,00 -4,39 0,95 2,84 34,48
McDavid sans Draisaitl 91,07 52,22 -1,82 3,44 2,41 66,67
 
3. Galchenyuk mène sa classe
 
La première ronde du repêchage d’entrée de 2012 a vu la sélection de Nail Yakupov par les Oilers, Ryan Murray par les Blue Jackets, Alex Galchenyuk par le Canadien, Griffin Reinhart par les Islanders et Morgan Rielly par les Maple Leafs (dans cet ordre).
 
Cinq ans plus tard, les joueurs les plus utilités de cette cuvée (en nombre de matchs) sont Galchenyuk (299), Yakupov (269), Rielly (260), Tom Wilson (16e sélection, 254) et Hampus Lindholm (6e sélection, 248).
 
En termes de points, Galchenyuk (183) mène toujours, suivit par Filip Forsberg (11e sélection, 149), Yakupov (116), Tomas Hertl (17e sélection, 111) et Rielly (105).
 
 « Chucky » a subi une blessure à la jambe droite contre les Kings, ce qui termine sa séquence « d’homme de fer » pour son nombre de matchs par saison ainsi que son début de saison de tonnerre.  Espérons qu’il se rétablira bientôt.
 
4. Un méchant coup de soleil ?
 
En parlant du Tricolore, ils connaissent tellement de misère en Californie.
 
Après s’être incliné 2-1 contre les Ducks, le Canadien n’a toujours par remporté un match à Anaheim depuis 2004 (lorsque l’équipe se nommait toujours les « Mighty » Ducks).
 
Ce n’est pas aussi pire qu’à San José, où ils ont subit un autre revers de 2-1.  Le Bleu Blanc Rouge cherche toujours leur première victoire du 21e siècle dans la Silicon Valley (depuis 1999).
 
Au moins ils ont réussi une première victoire à Los Angeles depuis 2011 avec un gain de 5-4 en tirs de barrage.
 
5. Brooks et Steel mènent la charge
 
Les joueurs de centre Adam Brooks et Sam Steel des Pats de Régina mènent tous les deux la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL) pour le nombre de points. 
 
Brooks a réussi 12 buts et 33 passes pour mériter le sommet avec 45 points en en 19 matchs.  Steel accuse un retard de seulement trois points avec 17 filets et 25 mentions d’assistance. 
 
Grâce à leurs contributions, les Pats se retrouvent au pôle de la division de l’Est avec 42 points au classement.  Ils ne sont qu’un point derrière les Tigers de Medicine Hat et deux points derrière les Silvertips d’Everett dans le classement général.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)