Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Cam Talbot réussi un arrêt au Terrain Investors Group de Winnipeg lors de la Classique héritage 2016 de la LNH (crédit : LNH)

 

1. Talbot vole la vedette

 

Le dimanche 23 octobre, Cam Talbot a réussi 31 arrêts pour permettre aux Oilers de défaire les Jets 3-0 pendant la Classique héritage 2016 de la LNH à Winnipeg.  Il a mérité son 12e jeu blanc en carrière devant 33 240 partisans des Jets.

 

Même si Talbot a participé à deux autres matchs en plein air, ce fut la première fois qu’il obtient un départ.  Et même si Miika Kiprusoff des Flames et Jonas Hiller des Ducks ont tous les deux réussi des blanchissages pendant des matchs en plein air (en 2011 et 2014, respectivement), Talbot est le premier à le faire en portant une tuque.

Les Oilers ont réussi 32 tirs contre le gardien Connor Hellebuyck.  Tous les buts ont été marqués en deuxième période.

 

Grâce à cette victoire, les Oilers sont maintenant au sommet du classement (10 points) avec une fiche de cinq victoires et une défaite en six matchs.

 

2. Chargez !

 

Pour la première fois depuis la saison 2005-2006, l’ensemble des équipes de la LNH ont une moyenne de buts-pour par matchs plus haut que trois (la moyenne est présentement 3,05 buts), une moyenne de buts-contre par match plus haut que 2,80 (présentement 2,87) et un pourcentage d’arrêts plus bas que 90,5 % (présentement 90,1 %).

 

Comment expliquer cette croissance de production offensive ? 

 

Même si l’échantillon est très mince avec seulement cinq ou six matchs de joués cette saison, considérez les trois théories suivantes :

 

Les camps d’entrainement ont été raccourcis en raison de la Coupe du monde de hockey, donc les formations sont toujours en période d’ajustement.

 

Il y a plus de jeux de puissance.  Avec une moyenne de 3,72 occasions par match cette année, on n’en a jamais vu autant depuis la saison 2009-2010 (3,71 par match).

 

Il y a plus de recrues cette année (68 joueurs recrues, dont 10,3 % du nombre total de joueurs).  Vu qu’ils ont moins d’expérience, ils ont tendance à commettre plus d’erreurs en défensive.

 

3. Une tendance qui va se maintenir…

 

Depuis la saison 2012-2013, les Canadiens ont l’habitude de débuter leur saison en lion.  

 

Il n’est donc pas surprenant de voir une fiche de quatre victoires, aucune défaite en temps réglementaire et une défaite en temps supplémentaire.

 

Leur moyenne d’équipe de quatre buts-pour par match, leur moyenne de 1,6 buts-contre par match, leur pourcentage d’arrêts de 94,8 % et leur différentiel de buts de +11 sont tous au sommet de la ligue.  

 

C’est impressionnant car leur gardien de but étoile, Carey Price, n’a joué que deux de leurs cinq rencontres.  Price n’a pas été trop occupé, car ses adversaires ont tiré seulement 50 rondelles vers lui. 

 

C’est surtout Al Montoya, le gardien remplaçant, qui a accompli le gros du boulot.  Pendant leurs trois premiers matchs, il a repoussé 101 tirs sur 105 alors que ses coéquipiers devant lui regagnaient leurs jambes.

 

4. … Ou une balloune qui va petter ?

 

Il y a tout de même de la matière pour s’inquiéter.

 

À l’image de l’an passé, le CHC a débuté la saison en tant que l’équipe la plus chanceuse de la ligue avec un PDO de 108,58.  Le PDO, c’est la somme du pourcentage d’arrêts et du pourcentage de tirs d’une équipe lorsqu’ils sont à forces égales.  Montréal réalise présentement un pourcentage d’arrêts de 95,87 % (troisième au classement) et un pourcentage de tirs de 12,71 % (le troisième au classement).

 

Comme nous le savons, la saison passée a été désastreuse à partir du mois de décembre.

 

De plus, le Grand Club a connu de la difficulté au niveau de la possession du disque en situation de cinq contre cinq.  Les hommes de l’entraineur-chef Michel Therrien se classent au 18e rang du circuit pour leur pourcentage Corsi de 48,93 %, tandis que leurs adversaires les ont dominés au chapitre de chances de marquer avec 46 contre 32.

 

5. Les jeunes albertains défendent leur titre

 

Le dimanche 23 octobre, l’équipe Alberta a remporté son troisième championnat consécutif (leur quatrième de l’histoire) pendant la Coupe du défi de l’Ouest canadien pour les moins de 16 ans à Calgary.  Carter Chorney, originaire de Sherwood Park et repêché par les Chiefs de Spokane, a marqué le but gagnant après 31 secondes de surtemps.  Le gardien de but Taylor Gauthier, originaire de Calgary et repêché par les Cougars de Prince George, a réussi 32 arrêts sur la rencontre.  La Colombie-Britannique a mérité la médaille d’argent, tandis que le Manitoba a défait la Saskatchewan pour la médaille de bronze.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut