×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 72
Imprimer cette page

GS #34

En grosse panne offensive depuis 6 rencontres avec seulement 2 buts, les Eddies semblaient marquer le pas dans cette dernière ligne droite de la saison d’automne. Alors que l’équipe n’avait engendrés que quatre points sur douze possibles, le FC Edmonton a repris son destin en main lors de la rencontre contre le Indy Eleven. L’histoire est de nouveau en marche...

Ottawa Fury FC - FC Edmonton

Le déplacement à Ottawa pour le derby canadien aurait pu tourner au rouge pour les Eddies. Avec les interventions décisives de Matt VanOekel, auteur notamment d’un bel arrêt sur une pénalité, et d’un Daryl Fordyce étincelant, les Albertains ont réussi à assurer le point du match nul 2-2.

Dès la deuxième minute de jeu, le Fury prenait l’avantage sur une erreur de Papé Diakité. Le Sénégalais, portant symbole de la très belle saison du Bleu et blanc, a totalement manqué une passe dans sa surface que Thomas Stewart a intelligemment convertie. Les joueurs d’Ottawa ont maintenu la pression sur la défense albertaine et, logiquement, ont inscrit le deuxième but à la 36e minute de jeu. Le sursaut edmontonien est intervenu à la 42e minute avec le premier des deux buts de l’attaquant nord-irlandais Daryl Fordyle. La seconde période, plus aboutie, a permis aux bleus de se créer de nombreuses occasions et de marquer un second but par Fordyle à la 62e minute de jeu.

IMG 1751Défaites et matchs nuls

Que les rencontres suivantes furent difficiles ! Pourtant intraitables à domicile, les bleus ont raté leur match contre le Miami FC qui ont mis fin leur invincibilité à Clarke Field par une défaite 0-2 (buts de Vincenzo Rennella et Dario Cvitanich). Cette contre performance, malgré leur légère domination, avait semé un début de doute chez les Eddies. Ce doute s’est confirmé avec la réception du Rayo OKC (0-0), le déplacement à New York pour affronter le Cosmos (0-0), la défaite chez les Carolina RailHawks (1-0), et le voyage à Jacksonville contre l’Armada (0-0).

FC Edmonton - Indy Eleven

La mauvaise forme des Eddies laissait à croire que ce rendez-vous crucial contre l’Indy, qualifié comme l’un des matchs les plus excitants de l’année par Colin Miller, allait suivre les mêmes proportions. Cependant, la force mentale du groupe d’Edmonton a démontré le contraire. Le mutisme de 558 minutes sans buts a pris fin dans le dernier quart d’heure de la rencontre avec 2 réalisations, permettant au FC Edmonton d’arracher un précieux succès 2-1.

Photo : saviez-vous que Corey Loranger animait les rencontres du FC Edmonton ? Ambiance incroyable garantie !

L’ambiance au Clarke Fiel avait de quoi donner de l’énergie aux joueurs en plus des très bonnes conditions de jeu. Dès la quatrième minute de jeu, le joueur issu du centre de formation du FC Edmonton, Shamit Shome, montra toute la détermination de son équipe avec un tir bien stoppé par le portier adverse Jon Bush. Les visiteurs ont cependant pris le match à leur aise et développé leur jeu tant redouté, à l’image du tir de Dylan Mares qui a touché la barre transversale de VanOekel. Au retour des vestiaires, la domination toujours présente de l’Indy s’est convertie par un but de Éamon Zayed (56e minute). Les visiteurs auraient pu doubler la mise quelques minutes plus tard sans la belle intervention de VanOekel, maintenant le score à 0-1. C’est à la 80e minute que le réveil des Eddies est arrivé avec le premier but marqué par Papé Diakité. Poussé par leur public, le Bleu et blanc marqua un second but dans les dernières secondes grâce à Ben Fisk rentré en cours de jeu (90e+4).

“Ce sont 3 points incroyables pris contre le champion de printemps,” déclara l’entraineur-chef Miller. “Nous n’avons jamais arrêté, et avons continué à aller de l’avant”. Avec cette victoire, les Eddies dépassent leur adversaire et se repositionnent en seconde place du classement d’automne avec 30 points.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)