Voici mon échauffement d’avant-match.

La Coupe du monde de hockey 2016 aura lieu du 17 septembre au 1 octobre, tandis que la saison régulière 2016-2017 de la Ligue nationale de hockey (LNH) débutera le mardi 12 octobre.  Votre cher Raisin inaugure cette nouvelle saison de hockey en partageant quelques pensées avant ces premières mises-au-jeu.

Shea Weber et P.K. Subban
Shea Weber et P. K. Subban au concours des habiletés du Match des étoiles 2016 à Nashville.

 

Ouff, la période hors saison était loin d’être une période morte.  L’attaquant Taylor Hall, anciennement des Oilers, a été échangé pour le jeune défenseur Adam Larsson.  Les Flames ont complètement déblayé leurs gardiens de but pour embaucher les nouveaux-venus Brian Elliott et Chad Johnson.  Si les Jets représentaient l’équipe la plus lourde du circuit, bien, ils le sont maintenant encore plus.

J’analyserai ces points dans les prochaines éditions de mon échauffement d’avant-match.  Pour l’instant, j’aimerais présenter ma perspective sur l’échange la plus fracassante de l’été.  Celle qui a vu le charismatique défenseur P. K. Subban (des Canadiens) prendre le chemin pour Nashville en retour de l’imposant Shea Weber.

Tout d’abord, quel échange !  On a de quoi pour gaspiller de la salive ou, dans mon cas, pour faire couleur de l’encre.  Même pour des années de temps.

Chez certains partisans des Glorieux, la transaction était très difficile à avaler.  Spécialement si l’on se fie aux statistiques fines et l’on préfère des défenseurs de style offensif.  À cinq-contre-cinq, le Tricolore vient de perdre le meilleur défenseur de la ligue pour générer des occasions de marquer.  Nul autre peut fabriquer autant de jeux par minute lorsqu’il possède la rondelle.

Subban était aussi le meilleur transporteur du disque de son club.  Si le Bleu Blanc Rouge se vantait de sa force sur le jeu de transition entre la zone défensive et la zone adverse, il vient de perdre son véritable spécialiste. 

Par contre, en tant qu’équipe, le Canadien permettait un pourcentage élevé de chances de marquer dans la zone la plus dangereuse de l’enclave.  Avec Carey Price (un des meilleurs gardiens de but au monde) devant la cage, ce n’est pas nécessairement un problème.  On peut s’attendre de lui un pourcentage d’arrêt supérieur à 80 % dans cet endroit. 

Rappelons-nous que Price a subi deux blessures l’an passé (un à l’aine et l’autre au genou) et qu’il n’a joué que 12 matchs.  Ses remplaçants n’ont pas été à la hauteur pour bloquer ces genres de tirs : 79,92 % pour Mike Condon, 64,71 % pour Dustin Tokarski et 75,38 % pour Ben Scrivens.  Donc, même si le Tricolore était excellent au niveau de la possession de la rondelle (6e rang pour le Corsi-pour par 60 minutes), ils ont toutefois raté les séries éliminatoires en terminant au sixième rang de leur division et au 13e rang de leur conférence.

Je crois que c’est principalement pour adresser cette faiblesse que le Canadien s’est intéressé aux services de Shea Weber, un défenseur de style défensif.  Ils ont besoin d’un défenseur intimidant pour libérer le demi-cercle du gardien.  Mesurant 1,93 m et pesant 107 kg, le robuste Weber va certainement mieux protéger Price contre les attaquants adverses.  Non seulement pour prévenir les blessures, mais pour accorder moins de chances dangereuses dans l’enclave. 

Ce n’est pas facile à mesurer la capacité d’un défenseur à libérer l’espace bleue de son gardien, mais certains attaquants de la division Centrale en témoignent publiquement.  Le jour de l’échange, Jonathan Toews des Blackhawks a remercié Weber sur Twitter pour avoir changé d’adresse.

Weber répond à une autre lacune chez le Canadien : l’attaque massive.  Montréal se classait au 25e rang l’an passé avec un taux d’efficacité de 16,2 %, tandis que Weber a mené les Predators au 10e rang avec 19,7 %.  Weber a marqué 14 buts en surnombre, ce qui représente le sommet chez tous les patineurs.  Kirk Muller, le nouvel entraineur associé en charge du jeu de puissance, doit se réjouir de la foudroyante « garnotte » de ce défenseur.  Depuis les trois dernières saisons, Weber a mené la ligue pour la précision de son tir.  Sa puissance est extrêmement menaçante aussi.  Son lancer-frappé a atteint 174,6 km/h au match des étoiles de 2015. 

En somme, je crois que la transaction est logique au court terme.  Si l’état-major du Canadien mise sur une présence en finale de la coupe Stanley, ils le feront en entourant son meilleur joueur, Carey Price, qui est au sommet de sa forme.  Au long terme, ils vont perdre un grand atout.  Subban est plus jeune que Weber par presque quatre ans et comme les statistiques le démontrent, ses exploits n’ont pas fini de croitre.  L’ancien directeur général Serge Savard l’a d’ailleurs constaté : « ce genre de défenseur est d’une denrée rare ».

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut