DaCapo Caffe. Du café italien dans sa tasse avec le charme à la Française.

Garçon, un café et un sourire s’il vous plaît ! Si vous entrez un jour à Da Capo, vous entendrez certainement l’accent chantant du sud de la France vous servir dans la langue de Shakespeare ou bien celle de Molière. Outre le bon café italien que l’on vous sert, une des forces  de ce café branché, de style italien rétro sur la Whyte, est sans conteste la qualité de son service : celle de Maxime Viallade. Cela fait trois ans que Maxime, Français expatrié originaire de la Livinière, est gérant au Da Capo. Un parfum d’Europe émane de la Whyte.

 

Le Franco : Da Capo, qu’est ce que ça veut dire?
Maxime Viallade  : Da Capo signifie littéralement  « au départ » ou  « depuis le début ».

LF : Quelle est la particularité de ce café?
MV : Da Capo c’est un bar à l’italienne, à l’européenne, qui est dans la rapidité, c’est un bar à espresso. On retrouve très souvent en Italie ce type de bar.

LF : Pourquoi aimez-vous travailler dans ce café?
MV : J’adore le contact avec la clientèle, rencontrer des nouvelles personnes chaque jour, de créer des liens.

LF : Da Capo ce n’est pas juste un café, car vous avez un permis d’alcool?
MV : Oui, nous avons aussi un permis d’alcool. Nous vendons des bières, certaines sont italiennes, nous avons une sélection modeste de vins canadiens, français et italiens.

LF : Qui fréquente Da Capo?
MV: C’est très cosmopolite, des Canadiens, des Français, des Italiens, avec une clientèle francophone de plus en plus présente et importante de tous les horizons.

LF : Qu’est-ce qui fait le succès de Da Capo?
MV: La qualité du café, le propriétaire Antonio est dans ce milieu depuis très longtemps et y porte un soin tout particulier, car il est lui-même d’origine italienne. Pour lui, le café c’est sacré.  

LF: Y a-t-il une spécialité particulière à Da Capo?
MV : Je dirais que nous sommes connus pour notre capuccino, c’est notre « bestseller », sans compter notre fameux gelato.  Sans nous venter, ce sont les meilleurs en ville. C’est l’une des spécialités d’Antonio, elles sont vraiment délicieuses. Et bien sûr, durant l’été, le gassoza est un incontournable. Il s’agit d’une boisson estivale faite à base d’espresso, de caramel, de jus de citron, de sucre brun, auxquels on ajoute un peu de sucre glace et de la San Pellegrino. C’est très rafraichissant et c’est quelque chose que l’on n’a pas l’habitude de goûter !  

LF : Votre clientèle doit-elle s’attendre à des nouveautés?
MV: Antonio travaille justement sur l’ouverture d’un deuxième Da Capo au centre-ville avec plein de nouveautés, mais pour le moment cela reste confidentiel. C’est top secret…

Maxime Viallade possède encore un permis de travail de deux ans. Sa bonne humeur et son sourire du Sud sont contagieux, aussi bien pour le bonheur des résidents de la Whyte que pour celui des Edmontoniens. Le second Da Capo devrait ouvrir sous peu ! Arrivederci Maxime !

 

 

Comment se rendre à DaCapo Caffe ?

DaCapo Caffe  
8135 - 102 ST  Edmonton,
587-521-2276
www.dacapocaffe.com

   

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut