Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Ron MacLean avec son homologue de longue date, Don Cherry, sur le segment Coach’s Corner (photo : Dave Sandford / Getty Images).

1. Le retour de Ron MacLean

George Stromboulopoulos ne retournera pas comme l’hôte de l’émission Hockey Night in Canada sur le réseau Sportsnet.  En fait, son remplaçant sera celui qu’il a remplacé il y a deux ans.  Ron MacLean retournera au siège qu’il a occupé de 1986 jusqu’à 2014.  Si les exécutifs de Rogers ont embauché Stromboulopoulos pour rejoindre une démographie plus jeune, est-ce que ce changement de personnel marque un retour vers le passé?

2. Deux Saskatchewanais à la barre des clubs albertains

Le 17 juin dernier, le directeur général Brad Treliving a nommé Glen Gulutzan comme le remplaçant de Bob Hartley derrière le banc des Flames.  Originaire de Hudson Bay (Saskatchewan), Gulutzan était l’entraineur adjoint des Canucks pendant les trois dernières saisons, mais aussi l’entraineur-chef des Stars de Dallas en 2011-2012 et 2012-2013.  L’entraineur-chef des Oilers, Todd McLellan, est aussi natif de la Saskatchewan.  Après sept ans derrière le banc des Sharks de San Jose, il a été embauché l’an dernier par les Oilers pour remplacer Todd Nelson.  Il vient de Melville.

3. Les Cataractes embauchent un Francaltain

Joey Bouchard, originaire de Donnelly (Alberta), a été embauché au poste d’entraineur adjoint des Cataractes de Shawinigan (Québec) dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).  Il était l’entraineur-chef et le directeur général des Wolverines de Whitecourt de la Ligue de hockey junior de l’Alberta (AJHL) depuis 2012, où il a amassé un record de 123 victoires, 82 défaites et 25 défaites en prolongation.  Auparavant, il a fait partie du groupe d’entraineurs des Grizzlys de Olds (AJHL), les Centennials de Merritt de la Ligue de hockey de la Colombie-Britannique (BCHL) et les Golden Bears de l’Université de l’Alberta du Sport interuniversitaire canadien (SIC).

4. Coincés par le plafond

Le débarras de Brian Bickell et le sacrifice de Teuvo Teravainen démontrent à quel point les Blackhawks de Chicago se battent avec le plafond salarial.  Ils n’ont présentement que 16 joueurs sous contrat et ils n’ont que cinq millions de dollars de disponibles.  Il faut également surveiller le Wild du Minnesota et les Kings de Los Angeles.  Le Wild a 7,5 millions sous le plafond et vu qu’ils n’ont que 15 joueurs sous contrat, ils doivent en signer au moins six.   Selon les dernières rumeurs, les Kings recherchent un défenseur, mais ils n’ont que trois millions de dollars de disponibles.

5. Une autre oasis de la LNH?

À condition que le groupe du propriétaire Bill Foley puisse amasser 500 millions de dollars, la LNH a décidé d’accorder une franchise d’expansion à Las Vegas (Nevada).  C’est une source qui s’est confiée sous le couvert de l’anonymat, car le Bureau des gouverneurs doit se réunir le 22 juin pour statuer l’expansion.  Avec une population de 2,2 millions, ainsi qu’un nouvel aréna avec une capacité de 17 500, Las Vegas représente le plus gros centre aux États-Unis sans une franchise professionnelle majeure.  La LNH tentera de recréer le succès qu’ils ont connu à Nashville (Tennessee), une ville comparable pour ses spectacles et son tourisme.  Par contre, les ennuis financiers des Coyotes de l’Arizona, leur voisin du désert dans le sud-ouest du pays, soulèvent quelques inquiétudes.  Néanmoins, la ville a démontré beaucoup d’intérêt pour le hockey depuis une vingtaine d’années, dont avec le Thunder de la Ligue internationale du hockey et les Wranglers de la Ligue du hockey de la côte est (ECHL).

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut