Imprimer cette page

Le Coin du Raisin #65

Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Bob Hartley, l’ancien entraineur-chef des Flames de Calgary. (photo : Jerome Miron / USA Today).

1. Les Blues affectés par les incendies de Fort McMurray

Les Oilers, les Flames et la Ligue nationale de hockey (LNH) ont contribué en offrant 100 000 $ chacun pour les opérations de secours à Fort McMurray, où près de 88 000 résidents ont dû être évacués en raison des incendies de forêt. Au Missouri, les Blues ont versé la recette de leur loterie 50-50 lors du match du jeudi 5 mai contre les Stars. Pourquoi les Blues? Et bien, en raison du personnel qui est originaire de cette ville. L’attaquant Scottie Upshall a grandi dans le quartier Thickwood Heights, ayant patiné à l’Aréna Frank Lacroix, autrement nommé aréna Beacon Hill, dans sa jeunesse. Colton Parayko, originaire de Saint-Albert, a joué deux saisons pour les Oil Barons au niveau Junior A. L’entraineur-chef Ken Hitchcock connait près de 100 personnes de Fort McMurray, dont une douzaine d’anciens joueurs de la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL), bien qu’il soit natif d’Edmonton. Kyle Brodziak (St-Paul), Jay Bouwmeester (Edmonton) et Ty Rattie (Calgary) sont également des Albertains dans l’alignement.

2. Les Flames remercient Bob Hartley

« Je n’aime pas la décision, mais je n’ai pas le choix », explique l’ancien entraineur-chef Bob Hartley suite à son congédiement.  Le directeur général Brad Treliving a souligné les difficultés des unités spéciales la saison passée, ayant terminé au 30e rang en infériorité numérique et 22e en attaque massive, pour justifier sa décision. Hartley a mérité le trophée Jack Adams pour l’entraineur-chef de l’année en 2015. Il a mené son équipe en deuxième ronde des séries éliminatoires de 2015, ce qui fut une première série remportée pour les Flames depuis 2004. Après quatre saisons à Calgary, le Franco-Ontarien originaire de Hawkesbury a compilé 134 victoires, 135 défaites et 25 défaites en prolongation.

3. Les chaises musicales

Lorsque demandé s’il aimerait prendre le poste d’entraineur à Ottawa, Hartley n’a pas voulu se prononcer : « il y a un processus pour chaque job ouverte et je respecte ce processus ». Il a bien fait de se clouer le bec, car quatre jours plus tard, les Sénateurs ont annoncé que Guy Boucher (anciennement du Lightning, SC Bern en Suisse et les Bulldogs de Hamilton) sera dorénavant leur entraineur-chef. Bruce Boudreau a accepté l’offre du Wild seulement sept jours après être congédié par les Ducks, tandis que Darryl Sutter doit décider s’il acceptera l’offre de Dean Lombardi, le directeur général des Kings. Espérons que Hartley pourra se trouver une chaise.

4. Le battage médiatique

Au moment que je rédige cet article, les Penguins mènent la série contre les Capitals par trois victoires contre deux. Si les médias n’ont pas eu l’occasion de le faire lors des séries éliminatoires de 2010, ils ont enfin la chance de créer de l’hystérie pour le duel Ovechkin contre Crosby. Certaines statistiques (Tableau A) pour cette série favorisent Ovechkin, car il a marqué plus de points, il a généré plus de chances de marquer et il joue plus physiquement que son adversaire. Il est aussi plus chanceux avec la rondelle. Par contre, la production est basse pour les deux super vedettes, ce qui remet en question toute cette frénésie. Après cinq rencontres, Ovechkin a obtenu seulement 2,7 points par 60 minutes, contre 1,1 point par 60 minutes pour Crosby.

5. Gallagher et Marchand sur le même trio?

Il est difficile d’envisager Brendan Gallagher (Canadiens) et Brad Marchand (Bruins) sur la même ligne. Pourtant, le vendredi 6 mai au tournoi de la Coupe mondiale du hockey à Saint-Pétersbourg (Russie), chacun a trouvé le fond du filet dans une victoire de 5-1 du Canada contre les États-Unis. Taylor Hall (Oilers), Matt Duchêne (Avalanche) et Boone Jenner (Blue Jackets) ont complété la marque pour le Canada, tandis que leur gardien de but Cam Talbot (Oilers) a effectué 24 arrêts. Patrick Maroon (Oilers) était le seul Américain à inscrire son nom sur la liste de pointage.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)