Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Sam Bennett (gauche) célèbre un but avec Jiri Hudler le 13 janvier 2016 (crédit de photo : Jeff McIntosh / CP).

 1. Chez nous, on est un gang de fous

Les Flames ont une fiche de 14 victoires et neuf défaites à domicile. Sur la route, leur fiche est de sept victoires, 12 défaites et trois défaites en prolongation.  Même s’ils allouent, en moyenne, près du même nombre de buts par match à domicile ou sur la route (2,9 et 3, respectivement) et qu’ils obtiennent le même nombre de tirs sur le but adverse par match (29,3 et 28,3), ils sont quand même capables de compter près d’un but de plus par match à domicile (3 contre 2,3).  La différence s’explique partiellement par la qualité des chances de marquer par match.  À domicile, ils ont 1,5 chance de marquer par match de plus que sur la route (11,9 contre 10,4).  En nombre absolu, une chance et demie de plus ne parait pas comme une grosse différence, mais cela représente quand même une augmentation de 14%.  Une chose est claire : les Flames devront améliorer leurs chances de marquer sur la route s’ils veulent accéder aux séries éliminatoires cette année.

2. Renforcir les escadres

Les Jets, qui ont perdu trois matchs de suite (tous à domicile), viennent d’obtenir du renfort à un moment critique de la saison.  Alors que l’équipe se retrouve au fond de la division centrale avec 45 points (sept points derrière les Predators en sixième place), Drew Stafford et Alex Burmistrov sont revenu au jeu samedi passé contre les Devils. Mark Scheifele, lui, sera probablement de retour mardi soir contre les Coyotes.  Le retour d’Adam Lowry n’est toujours pas prévu.  Le capitaine Andrew Ladd espère que le retour de ces joueurs pourra aider leur jeu de puissance, car ils ont compté un seul but en neuf occasions lors des quatre derniers matchs : « C’est un endroit où on doit mieux performer…  On doit tenter des différentes choses et des différentes unités », dit-il.  Contre les Devils, Dustin Byfuglien a joué le rôle d’attaquant sur la première unité, tandis que les ailiers Stafford et Nikolaj Ehlers se sont retrouvé autour du pivot Mathieu Perreault sur la deuxième unité.

3. La guerre, ce n’est pas une raison pour se faire mal

Cette saison, les Oilers sont l’équipe la plus affectée par les blessures.  Selon le site web mangameslost.com, les hommes de Todd McLellan se retrouvent en tête de liste dans les catégories d’équipe, d’attaquants et de défenseurs.  En fait, parmi tous les patineurs du circuit, la blessure d’Oscar Klefbom (infection au pied) a puni son équipe le plus, tandis que Justin Schultz (dos) se classe au 11e rang. Chez les attaquants, Nail Yakupov (cheville) est au 22e rang, Jordan Eberle (épaule) au 25e rang et Connor McDavid (clavicule) au 30e rang.  Le calcul se fait en multipliant : 1) le nombre de partis joués par un joueur, 2) le temps de glace moyen du joueur et 3) le nombre de matchs ratés par le joueur, diviser par le nombre de matchs joué par l’équipe.  Ryan Nugent-Hopkins se retrouvera bientôt sur cette liste, car il est troisième chez les Oilers pour le temps de glace (906,7 minutes) et, en raison d’une fracture à la main subie le 8 janvier contre la Floride, il ne reviendra pas dans la formation pour six à huit semaines.

4. Ça réchauffe à Ottawa

Je ne parle pas ici du temps.  Un consortium nommé DCDLS a soumis à la Commission de la capitale nationale (CCN) un concept pour un nouvel aréna suivant les normes de la Ligue nationale de hockey  aux plaines LeBreton.  L’aréna serait autour d’une grande allée, qui comprendrait une nouvelle bibliothèque municipale, un musée d’automobiles, un musée de bière commandité par la compagnie Molson Coors, un jardin botanique, une plage et un YMCA.  Ce groupe, composé des milliardaires québécois Paul Desmarais et Guy Laliberté (co-fondateur de Cirque du Soleil), est le deuxième à proposer un nouvel amphitéâtre.  Le groupe Rendez Vous Lebreton, mené par le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, avait aussi présenté une soumission.  Ce dernier a mentionné haut et fort que son équipe ne jouera pas dans un amphithéâtre qui ne lui appartient pas, ce qui a suscité des rumeurs chez les partisans que l’équipe serait à vendre.

5. Couper le fil

Ceux d’entre vous qui s’intéressent au phénomène de la diffusion régionale des matchs de hockey devraient aussi s’intéresser au recours juridique de nombreux partisans de baseball qui voulaient poursuivent la Ligue majeure de baseball (LMB).  Comme dans la Ligue nationale de hockey, les forfaits de diffusion forcent les consommateurs de baseball à acheter des forfaits gonflés pour la télévision ou l’internet afin de regarder les matchs—ou de suivre les équipes—qui les intéressent.  Avant même que le procès n’ait débuté, la LMB s’est entendu avec les plaintifs en offrant des forfaits par internet en continu uniques pour une équipe de leur choix.  Ces abonnements seront disponibles pour les prochains cinq ans, au minimum, pour 85 $ par année (un rabais de 23% par rapport au forfait le moins dispendieux de la saison précédente).  Cela offrira de la flexibilité aux partisans, car ils n’auront plus besoin d’abonnement au câble pour suivre leur équipe préférée.  Espérons que la LNH offre la même chose, bientôt.

Tableau A : Performances des Flames à domicile et sur la route

  Nombre de matchs Buts-pour /60 mins. Buts-contre /60 mins. Tirs-pour /60 mins. Tirs-contre /60 mins. Chances de marquer-pour /60 mins. Hautes chances de marquer-par /60 mins. Hautes chances de marquer-contre /60 mins. % Corsi-pour PDO
À domicile 23 3 2,9 29,3 27,2 28,1 11,9 11,5 50,5 99,7
Sur la route 22 2,3 3 28,3 29,6 26,8 10,4 11,1 47,8% 97,8
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut