Le Coin du Raisin : les 10 évènements marquants de 2015

Voici mon attaque à cinq (pour une pénalité double-mineure).
 
Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. Pour débuter l’année, j’offre une rétrospective sur l’année 2015 avec les 10 évènements marquants.  La voici!
Carey Price aux honneurs en 2015 (Credit de photo : John Locher / The Associated Press).
1.  La Coupe Stanley retourne aux Blackhawks
 
Le 15 Juin, les Blackhawks ont remporté leur troisième Coupe Stanley en six ans avec une victoire de 2-0 contre le Lightning.  Ce fut leur première occasion de remporter la coupe à domicile depuis 1938 et la première fois au United Center.  Voilà un autre honneur pour le Franco-Manitobain Jonathan Toews qui,  étant le capitaine de son club, a soulevé le grâle du hockey le premier.  Un autre manitobain, le défenseur Duncan Keith, a remporté le trophée Conn Smythe pour la meilleure performance individuelle lors des séries éliminatoires.
 
2.  Une forte délégation canadienne
 
Pour la première fois depuis 2004, cinq équipes canadiennes ont accédé aux séries éliminatoires.  Les Flames ont fait leur première apparition depuis six ans en éliminant les Canucks en première ronde et succombant aux Ducks en deuxième ronde.  Winnipeg n’a pas participé aux séries depuis 1996, mais ça ne paraissait pas chez les partisans, même s’ils ont été vaincus par les Ducks en quatre matchs.  Les Sénateurs ont effectué une remontée spectaculaire dans le classement pour se rendre en série.  Avec une fiche de 24 victoires, quatre défaites en temps régulier et quatre défaites en surtemps dans leurs derniers 32 matchs de la saison régulière, ils ont perdu contre les Canadiens en six matchs.  Par la suite, le Tricolore a été défait en six matchs par le Lightning.
 
3.  Un général décoré
 
Le numéro 31 du Bleu-Blanc-Rouge a mérité les trophées Ted Lindsay, William M. Jennings, Georges Vézina et David Hart, devenant le premier gardien de but à remporter chacun de ces honneurs dans une unique saison.  Ce fut la meilleure saison de sa carrière jusqu’à présent, car il s’est classé au sommet de la ligue avec sa moyenne de 1,96 but alloué, son pourcentage d’arrêts de 93,3 et ses 44 victoires en 66 parties jouées.  Le mois de décembre passé, Price a été nommé le meilleur athlète canadien de 2015 par un panel de journalistes pour devenir récipiendaire du prestigieux trophée Lou Marsh.  C’est la première fois qu’un gardien de but se voit offert cet honneur.  Il a aussi dominé le vote pour le prix Lionel Conacher en tant qu’athlète de l’année (offert par la Presse canadienne).
 
4.  L’or au junior
 
Le Championnat du monde junior de hockey 2015 a eu lieu à Toronto et Montréal.  La formation canadienne, menée par le jeune prodige Connor McDavid, a vaincu la Russie 5-4 pour remporter une première médaille d’or depuis 2009 et une première médaille depuis 2012.  La troupe de l’entraîneur Benoit Groulx a réussi une 16e médaille d’or pour le Canada depuis les débuts du championnat en 1977. 
 
5.  L’acquisition du « Golden Boy »
 
Le repêchage de 2015 fut particulièrement important chez les équipes de la LNH, notamment chez les Oilers, qui ont obtenu le premier choix par une par loterie.  Considéré le meilleur espoir depuis Sidney Crosby en 2005, McDavid fut surveillé par les médias depuis 2012 lorsque Hockey Canada lui a accordé une permission spéciale afin de jouer dans la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL) a l’âge de 15 ans (un an plus tôt que la normale).  L’acquisition de McDavid a suscité une réorganisation importante de la direction, notamment avec le remplacement de nombreux dépisteurs professionnel et amateur, l’embauche de Peter Chiareilli en tant que directeur général et président des opérations du hockey, ainsi que Todd McLellan en tant qu’entraîneur chef.
 
6.  La Coupe Memorial au « château » de Jean Béliveau
 
On dit que la Coupe Memorial est la plus difficile à remporter dans le monde du hockey.  Lors du dernier match au Colisée de Québec (un édifice vieux de 66 ans), les Generals d’Oshawa ont réussi à l’emporter en prolongation par la marque de 2-1.  Anthony Cirelli a marqué le but gagnant contre les Rockets de Kelowna.  Bien qu’il faisait partie de la formation perdante, Leon Draisaitl, un espoir des Oilers, fut nommé le joueur par excellence du tournoi avec sept points.
 
7.  La « ville des champions » à jamais
 
Si la ville d’Edmonton a décidé, le 28 avril passé, de retirer leur fameux slogan « ville des champions » sur leurs pancartes d’accueil, ils n’ont pas consulté les Golden Bears de l’Université de l’Alberta.  Ces derniers ont remporté leur seconde Coupe universitaire du Sport universitaire canadien (SIC) en deux ans.  De toutes les universités canadiennes, c’est l’Université de l’Alberta qui est la plus décorée, car ce fut la 15e fois que les Golden Bears remportent ce championnat en 20 présences.  Le tournoi existe depuis 1963.
 
8.  Les Blades ont le dessus sur les Stars
 
Les Blades de Boston de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) ont remporté la Coupe Clarkson au dépens de leurs rivaux, les Stars de Montréal, par la marque de 3-2 à Markham, Ontario.  Ce fut la deuxième année consécutive que la finale se décide en prolongation.  Bien que la gardienne de but Charline Labonté des Stars fut exceptionnelle devant la cage (elle n’avait cédé aucun but lors des deux premiers matchs du tournoi), c’est Janine Weber, une autrichienne, qui a trouvé le fond du filet pour les Blades après 2 minutes et 12 secondes de surtemps.
 
9.  Babcock dans les feuilles
 
L’agent libre sans restriction le plus populaire ne fut pas un joueur, mais un entraîneur.  Après avoir mené les Red Wings aux séries éliminatoires pour une dixième fois de fil, Babcock a signé avec leurs rivaux de division, les Maple Leafs, pour la somme de 50 millions de dollars sur huit ans.  Si Babcock n’a raté les séries qu’une fois dans ses 12 ans en carrière, les Maple Leafs se sont qualifiés seulement qu’une fois en dix ans.  Cet ancien entraîneur des Kings du Collège de Red Deer et des Pronghorns de l’Université de Lethbridge aura un grand rôle pour rebâtir l’équipe.
 
10.  Les Centurions, couronnés
 
Pour la première fois en cinq ans, les Centurions ont vaincu les Anciens lors de la Classique héritage annuelle de Saint-Jean.  Mathieu Coones a marqué le premier but après 6’45” de la première période, suivi par Dave Evans après 17’00” de la première période et Tim Johnson à 15’35” de la deuxième période.  Les gardiens de but Keegan Paterson et Jacob Bilodeau ont blanchi les Anciens à chacun leur tour.  En raison de la pluie et d’une baisse des températures à 6 oC le soir d’avant, le match s'est tenu à l’aréna du Casino River Cree près d’Edmonton.  C’est la première fois que la Classique héritage s’est jouée à l’intérieur.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut