Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Dickie Moore (Crédit de photo : La Presse canadienne)

1.  On s'en rappellera pour son courage exemplaire

La légende du hockey Richard Winston « Dickie » Moore a rendu l’âme le samedi 19 décembre à l’âge de 84 ans. Une partie intégrale de la dynastie des Canadiens des années 1950, le numéro 12 a gagné six coupes Stanley avec ses coéquipiers Maurice « le Rocket » Richard, Jean « le Gros Bill » Béliveau, Bernard « Boom Boom » Geoffrion, Doug Harvey et Jacques Plante. Originaire du cartier Parc Extension de Montréal, il était le meilleur compteur de la Ligue nationale de hockey à deux reprises dans sa carrière de 14 saisons, dont en 1958 (où il a terminera la saison avec un plâtre en raison d’une fracture au poignet) et 1959. Moore a inscrit 261 buts et 347 aides en 719 matchs de la saison régulière et on peut rajouter 46 filets et 64 passes en 135 matchs des séries éliminatoires. « Dickie » quitta la retraite à deux reprises pour jouer 38 parties avec les Maple Leafs en 1964-65, ainsi que 27 matchs avec les Blues en 1967-68. Dans sa jeunesse, il a aussi remporté la Coupe Memorial avec le Royal de Montréal. Il fut intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1998.

 2.  Bâtit à la ligne bleue

Il est évident que la force des Flames est à la ligne bleue et le retour de T. J. Brodie a fait toute une différence. Avec une fracture de l’os de sa main droite, le défenseur a raté les neuf premiers matchs de la saison, ou son équipe a affiché deux victoires et sept défaites. Depuis son retour, les Flames ont 13 victoires, sept défaites et deux défaites en surtemps. Bien que ces derniers succès ne reposent pas uniquement sur Brodie, l’équipe améliore néanmoins plusieurs facettes de leur jeu (voir Tableau A). Espérons qu’ils pourront améliorer leurs unités spéciales (ils sont toujours au dernier rang de la LNH pour l’attaque massive et pour l’infériorité numérique) et leur fiche sur la route (5-9-2). (Voir tableau A)

3.  Un mental solide

Selon le journaliste Elliotte Friedman, les négociations de contrat pour Dustin Byfuglien, Andrew Ladd et Jacob Trouba sont autant une distraction pour les joueurs que pour les partisans. Normalement, les joueurs ne connaissent pas les demandes des joueurs et de leurs agents, mais ce n’est plus le cas depuis que le journaliste Tim Campbell les a révélés au public. Dans son article du 15 novembre, Campbell indique que Byfuglien souhaite une prolongation de contrat de 55 millions $ sur huit ans, Ladd demande un contrat de 41 millions $ sur six ans et Trouba aimerait 56 millions $ sur huit ans. Le problème, c’est que si les Jets offrent des contrats pour ces montants, il ne restera plus beaucoup argent dans les caisses pour signer Mark Scheifele, Adam Lowry et Michael Hutchinson, qui recherchent eux aussi des prolongations de contrat. « Au-delà de la question des distractions, c’est ma responsabilité de m’assurer que cette équipe reste concentrée sur le match de ce soir, » explique l’entraîneur chef Paul Maurice. Ce soir là, les Jets ont perdu 4-3 contre les Blues.

4.  De retour sur la glace

Heureusement pour les partisans des Oilers, Connor McDavid et Nail Yakupov ont recommencé à s’entraîner sur la glace alors que leurs coéquipiers sont sur la route. « Connor ne tire pas encore le disque », explique son agent Jeff Jackson, car « les Oilers ont un horaire avec des étapes différentes pour pratiquer certaines choses sur la glace ». McDavid s’est cassé la clavicule le 3 novembre, tandis que Yakupov s’est blessé à la cheville le 25 novembre. McDavid a compté cinq buts et sept passes en 13 matchs cette saison et Yakupov a réussi deux buts et 10 passes en 22 matchs.

5.  Le ti-gars de Sherwood Park

Âgé de 24 ans, l’attaquant du Canadien accuse deux buts et une passe en six matchs cette saison. Mesurant 1,83 mètres et 87 kilogrammes, Carr était le meilleur pointeur du club école du Canadien durant sa première saison en tant que joueur professionnel, compilant 24 buts et 15 passes en 76 matchs dans la Ligue américaine du hockey (LNH). Même s’il n’a jamais été repêché, Carr était le deuxième meilleur pointeur de son équipe en sa deuxième année avec le Steel de Saint-Albert en 2008-2009 (27 buts et 28 passes en 59 matchs). Au National Collegiate Athletic Association (NCAA) des États- Unis, il a joué quatre saisons complètes avec les Dutchmen du Collège Union, où en 2013- 2014, il a remporté le championnat national en tant que meilleur compteur de son équipe (22 buts et 28 passes en 39 matchs).

 

Tableau A : Statistiques des Flames cette saison sans et avec T. J. Brodie

  Matchs Buts-pour par 60 minutes Buts-contre par 60 minutes Tirs par 60 minutes % Corsi PDO
Sans 9 1,8 3,8 26,5 47,4 94,1
Avec 22 2,9 3,1 29,3 48,4 99,4
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut