Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Cérémonie en honneur de Glen Sather (crédit de photo : USA Today Sports)

 

1.  L’Architecte est immortalisé

Le vendredi 11 décembre les Oilers ont hissé la bannière de Glen Sather au plafond de la Place Rexall pour commémorer leur ancien entraineur-chef et directeur général.  Sather fut l’architecte de la dernière grande dynastie de la Ligue nationale de hockey.   Les cinq Coupes Stanley qu’il a remportées entre 1984 et 1990 sont affichées sur sa bannière.  Le commissaire Gary Bettman était sur place pour l’évènement, ainsi que Mark Messier, Paul Coffey, Grant Fuhr, Glenn Anderson, Al Hamilton et Jari Kurri.  « Les gens ici sont formidables, » raconte Sather, « et je pense que les ovations à Edmonton démontrent qu’ils sont fiers de nous ».  Voilà un autre beau souvenir dans l’aréna autrefois connu comme le Colisée Northlands, où les Oilers termineront la saison avant de déménager la saison prochaine dans la nouvelle Place Rogers.

 

2.  Le Grand-Duc d’Amérique en colère

Si j’ai écrit, il y a deux semaines, que le Grand-Duc d’Amérique restait le bec dans l’eau, maintenant il sort ses serres.  Les Oilers et les Flames viennent de réussir, chacun leur tour, des séquences victorieuses de cinq matchs contre les Stars, les Bruins, les Sharks, les Sabres et les Rangers (tous à domicile).  Il y a à peine une semaine, les formations albertaines occupaient le fond du classement général avec 22 points, tandis que maintenant, ils partagent le 23e échelon avec 28 points.  En surpassant les Ducks dans la Division Pacifique, les deux clubs sont à deux points de la deuxième place et, conséquemment, une place en séries éliminatoires. (voir Tableau A)

3.  Le jeu de puissance en panne

Le vendredi 11 décembre, dans un revers de 2-0 contre les Blackhawks, les Jets n’ont réussi qu’un seul tir en cinq avantages numériques.  Avec un taux d’efficacité de 15,5% en attaque massive depuis le début de la saison, les Jets se retrouvent au 28e rang du classement général, devançant seulement les Flames (11,6 %) et l’Arizona (14,7 %).  En fait, les Jets n’ont compté que 15 buts cette année dans de telles circonstances.  « Vous savez, la moitié de tout ça, c’est la vitesse », explique l’entraineur-chef Paul Maurice.  « Nous devons faire circuler la rondelle plus rapidement ».  

4.  Les revers du Canadien

Depuis le 28 novembre, le Canadien présente une fiche de deux victoires et quatre défaites en temps réglementaire, ainsi qu’une défaite en prolongation.  Malgré leur moyenne de 3,2 buts par match sur cette saison, Montréal a marqué plus de deux buts dans seulement un match sur sept.  Depuis le 28 novembre, ils ont 14 buts-pour et 17 buts-contre.  Pourtant, ils jouent relativement bien avec le disque avec un Corsi-pour de 54,6 % et leur PDO de  96,6 indique qu’ils sont malchanceux sur leurs tirs au but.  Ils limitent aussi les chances de compter de l’adversaire (ils ont maintenu une moyenne de 24,9 chances de compter-contre par 60 minutes par rapport à leurs chances de compter-pour de 28,5).  Même si leur production de buts a baissée, il est intéressant de voir la contribution de la relève durant l’absence de Brendan Gallagher, Torrey Mitchell, Devante Smith-Pelly et Alexander Semin (voir Tableau B).

5.  La Classique héritage 2016

Les Centurions de Saint-Jean ont terminé la première moitié de la saison avec une fiche de deux victoires et trois défaites.  Bien qu’ils espèrent une meilleure deuxième moitié, l’équipe se prépare pour la cinquième édition de la Classique héritage.  « J’ai bien hâte pour la Classique, ça va être gros cette année », explique le directeur général Mathieu Coones.  Effectivement, le format du match sera modifié pour quatre périodes, ce qui permet aux organisateurs d’inclure plus de joueurs courants et d’anciens.  L’évènement aura lieu le samedi 16 janvier de 13h00 à 15h15 à l’aréna Donnan (Edmonton).

Tableau A : statistiques des Oilers et Flames à leurs derniers cinq matchs (lors de leur cinq derniers matchs) (du 1 au 13 décembre).

Équipe Buts-pour Buts-contre Tirs-pour Tirs-contre % de tirs sur glace % chances-pour de marquer sur   glace % arrêts sur glace % Corsi-pour PDO
Oilers 19 13 145 179 13,1 48,6 92,7 44,6 105,8
Flames 21 16 161 159 13,0 53,6 89,9 51,2 103,0

Tableau B : production des recrues du Canadien depuis le 28 novembre

Nom Age Matchs Buts Aides Tirs-pour individuel Pénalités Minutes sur glace

Daniel

Carr

23 4 1 1 9 1 41,3
Christian Thomas 23 5 0 2 6 1 42,8
Sven Andrighetto 22 7 2 0 11 0 76,7
Charles Hudon 21 2 0 2 1 0 19,1
George « Bud »   Holloway 27 1 0 0 1 0 7,19
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut