Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Les Flames en chiffres

La saison passée, les Flames n’ont pas brisé de record en situation de cinq contre cinq, même s’ils se sont classés au quatrième rang pour le plus grand nombre de minutes de glace dans cette situation.  Comme vous voyez dans le tableau ci-dessous, ils ont terminé au 20e rang du différentiel des buts et au 28e rang du pourcentage Corsi, qui se calcule en fonction des lancers réussis, ratés et bloqués d’une équipe. Par contre, les unités spéciales ont été plus ou moins efficaces, particulièrement pour le différentiel de buts en situation de quatre contre quatre, le nombre de buts alloués en infériorité numérique et surtout le temps de glace en infériorité numérique :

Situation Nombre de buts marqués Nombre de buts alloués Différentiel du nombre de buts Temps (minutes) de glace Pourcentage Corsi
5   contre 5 152   (12e) 154   (12e) -2 (20e) 4025.0   (4e) 44,4   (28e)
4   contre 4 14 (1er) 8 (11e) 6 (3e) 142,7   (15e) 44,9   (24e)
Avantage   numérique 44 (15e) 3 (24e) 41 (14e) 425,0   (11e) 87,7   (22e)
Infériorité   numérique 5 (13e) 36 (24e) -31 (4e) 303,8   (30e) 13,3   (9e)

Une équipe très disciplinée

Essentiellement, les Flames ont joué 2,02 heures de plus en jeu de puissance qu’en infériorité numérique, ce qui représente le meilleur différentiel de la ligue par une grosse marge (32,8 minutes de plus que les Islanders au deuxième rang).  Cela indique que la discipline a été l’élément clé du succès des Flames et que le Franco-Ontarien Bob Hartley mérite pleinement son trophée Jack Adams (remis annuellement à l’entraineur-chef qui contribue le plus au succès de son équipe).

Un nouveau capitaine à l’horizon?

Grâce à l’acquisition des défenseurs Andrej Sekera, Eric Gryba et Griffin Reinhart, ainsi que la montée du jeune espoir Brandon Davidson, les Oilers démontrent plus de profondeur à la ligne bleue.  Par contre, au moment d’écrire cette chronique (le 4 octobre), la formation indique que le capitaine Andrew Ference sera relégué au poste de septième ou huitième défenseur :

Défenseur gauche Défenseur droite Gardiens de but
2 Andrej Sekera 5 Mark Fayne 33 Cam Talbot
77 Oscar Klefbom 19 Justn Schultz 39 Anders Nilsson
8 Griffin Reinhart 62 Eric Gryba  
88 Brandon Davidson 21 Andrew Ference  

Dans sa chronique « 30 Thoughts », Elliotte Friedman constate qu’une situation semblable s’est produite avec Kris King, un ancien capitaine adjoint des Maple Leafs.  L’ailier gauche a dû renoncer au « A » sur son chandail « car il est difficile de mener lorsqu’on ne joue pas », d’après le joueur.

Ce ne sont pas des omissions

Les noms de Nikita Nikitin et de Ben Scrivens ne figurent plus dans la formation des Oilers.  La direction a placé les vétérans au ballotage pour les déléguer aux Condors de Bakersfield de la Ligue américaine de hockey (LAH).  Nikitin, le grand défenseur, touchera un salaire de 4,5 millions de dollars dans la LAH. De cette somme, 950 000 dollars [correction : 3,55 millions de dollars] comptera sur la masse salariale du grand club.  Scrivens, l’ancien gardien de but partant, cède sa place à Cam Talbot, tandis que 1,35 million de dollars de son contrat comptera sur la masse salariale.  Les deux joueurs seront des agents libres sans restriction en 2016-2017.

Tomáš Fleischmann gagne son pari

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a annoncé que l’équipe s’est entendue sur un contrat d’un an à 750 000 dollars avec le joueur autonome tchèque. Tomáš  Fleischmann, un ailier gauche âgé de 31 ans, a été invité au camp d’entrainement du Canadien le 12 septembre.  Selon l’entraineur en chef Michel Therrien, « Fleischmann est un joueur intelligent, il joue bien des deux bords de la glace, il est très responsable sur la glace ».  En quatre matchs d’exhibition, il a marqué un but et deux assistances sur le troisième trio avec David Desharnais et Dale Weise.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut