La date limite des transactions a pris fin le 2 mars à 13h.

Voici mon attaque à cinq :

Curtis Glencross quitte le berceau

L’ancien attaquant des Flames, qui deviendra un agent libre sans restriction, portera dorénavant l’uniforme de Washington.  Après un an à Edmonton et sept ans à Calgary, celui qui a grandi à Provost et Red Deer est échangé contre des choix de deuxième et troisième ronde au repêchage de 2015.  « Ce sont de bons actifs et je pense que le repêchage [profond] de cette année augmente leur valeur », explique le Directeur général des Flames, Brad Treliving.  Selon cette même logique, ce dernier a échangé Sven Baertschi à Vancouver pour obtenir un choix de deuxième ronde supplémentaire.

Ce n’est qu’un « au revoir » pour Jeff Petry

Vêtu de la Sainte Flanelle, l’ancien défenseur des Oilers rejoindra son ancien coéquipier Tom Gilbert.  En retour, Edmonton reçoit un choix de deuxième ronde et un choix conditionnel de 5e ronde (le choix de l’Avalanche obtenu sur l’échange de Daniel Brière).  La condition : si le Canadien accède au deuxième tour des séries éliminatoires, le choix monte à la quatrième ronde, ou s’ils se rendent au troisième tour, le choix grimpe à la troisième ronde.  Parmi les 10 choix que possède le directeur général Craig McTavish lors du repêchage de 2015, deux sont en première ronde, deux sont en deuxième ronde et deux sont en troisième ronde.


De la profondeur pour les Jets

Suite à la transaction de l’année impliquant Evander Kane, les Jets ont obtenu Lee Stempniak des Rangers contre Carl Klingberg.  Stempniak, un ancien des Flames, contribuera aux deux derniers trios pour poursuivre leur lancée vers les séries.  Cette saison, l’ailier droit a réussi neuf buts et neuf passes sur 53 matchs.  Son contrat ne touche que 900 000 $ sur un an.

David Clarkson échangé pour un invalide?

Bien que je couvre peu les Maple Leafs dans cette chronique, ils ont tout de même réussi un échange très créatif.  Personne ne croyait que Toronto se libérerait du contrat de Clarkson (36,75 millions $ US sur sept ans) sous la masse salariale, surtout que son jeu était bien décevant — 26 points en 118 matchs.  Par contre, ils l’ont échangé aux Blue Jackets pour Nathan Horton, celui dont la carrière est terminée en raison d’une blessure dégénérative au dos.  Vu que Horton fait partie de la liste des blessés à long terme, son contrat n’affectera pas la masse salariale de Toronto — ce n’est pas le cas pour un contrat racheté.  Inversement, Columbus obtient un joueur en mesure de contribuer sur la glace pour un salaire semblable à celui de Horton.

Un droitier pour un gaucher

La transaction Devante Smith-Pelly pour Jiri Sekac fut controversée à Montréal.  Les deux joueurs, âgés de 22 ans, ont des fiches semblables sur l’année avec 17 points sur 54 matchs et 16 points sur 50 matchs respectivement.  Bien que Sekac ait des mains plus souples, Smith-Pelly peut combler un besoin pour des buts dits « sales », c’est-à-dire de charger devant le filet et de compter sur des rebonds.  « [Smith-Pelly] est un gars qui va au net — devant le filet.  [Il est] un lancer droitier que je cherchais depuis un bout de temps », constate Bergevin.  Pesant 222 livres avec 147 mises en échec sur l’année, Smith-Pelly amène de la robustesse pour les séries et il sera difficile à déplacer devant le gardien de but adverse.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut