Sénatrice de l’Alberta depuis 2005, défenseuse des communautés francophones en situation minoritaire et militante pour l’éducation en français, Claudette Tardif met fin en ce début d’année à sa carrière de femme politique. Modèle inspirant pour beaucoup de femmes, elle a reçu de nombreuses distinctions, dont l’insigne d’Officier de la Légion d’Honneur française en 2016, l’Ordre des francophones d’Amérique en 2011, et l’Ordre de la Pléiade en 2005. Claudette Tardif se retire désormais afin de prendre un repos bien mérité. Entretien avec une femme politique qui laissera son empreinte.

Claudette Tardif 1

Aller au haut