Le 31 mai, l’assemblée générale annuelle du Centre d’accueil et d’établissement (CAÉ) s’est tenue au Campus Saint-Jean. En présence de 120 personnes, la rencontre a permis de saluer les bons chiffres de l’organisme et d’envisager de façon concertée les défis à venir.

CAE AGA 3

Originaire de Fredericton au Nouveau-Brunswick, et établie en Alberta depuis août 2015, Mélissa LaRose est une mère de famille très active. Impliquée dans l’école Boréal à Fort McMurray, elle transmet sa passion du sport aux jeunes et porte un message fort : ne jamais se décourager face aux obstacles de la vie.

Melissa LaRose

La clinique francophone de Calgary vient d’achever une nouvelle série de consultations psychologiques gratuites pour les francophones de Fort McMurray. Une visite qui confirme une nouvelle fois, d’après l’ACFA régionale de Wood Buffalo, les besoins de la communauté dans ce domaine.

blood-pressure-pressure-gauge-medical-the-test

Le gouvernement provincial vient d’octroyer une subvention de 74000$ à l’ACFA de Wood Buffalo. Une somme qui va permettre de soulager temporairement l’organisme, mais qui ne résoudra pas ses problèmes financiers sur le long terme.

16196026 1883604805206541 6237833899751129793 n

Installé à Fort McMurray depuis 2008, Vincent Bonisoli est un designer français qui se décrit comme « un extra-terrestre » dans son domaine. Connu en Alberta pour avoir créé le compte à rebours des Western Summer Games de 2015 qui se sont déroulés à Fort McMurray, il produit depuis d’autres œuvres pour la communauté et se passionne en ce moment pour la création de jeux pour enfants. Portrait d’un artiste au parcours atypique.

Le plus grand attrapeur de rêves d’Amérique du Nord a survécu aux feux de Fort McMurray, et se trouve désormais à Edmonton.

Voilà enfin une bonne nouvelle à Fort McMurray: la garderie francophone a réouvert. Mais c'est une nouvelle teintée de tristesse et de frustration, comme nous l'a expliqué Angelina Gionet, directrice de l'ACFA régionale de Wood Buffalo.

En juillet, les autorités pensaient encore rouvrir l’école Boréal pour la rentrée d’automne. Mais cet espoir s’est évanoui avec l’évaluation des dommages subis lors des feux de forêt de mai. Les élèves de l’école élémentaire seront accueillis le 6 septembre dans un établissement présecondaire de Fort McMurray.

G.LevequesAngelina Gionet, directrice de l’ACFA de Wood Buffalo, œuvre afin de préparer le terrain pour les francophones exilés de Fort McMurray. Une caravane avec à son bord l’avocat Me Gérard Levesque est récemment parti à leur rencontre, afin de prodiguer écoute et conseils. L’après Fort McMurray se prépare. Le retour n’est pas toujours facile, mais la communauté francophone est loin de baisser les bras!

 

Avant la tragédie de ce gigantesque incendie, Angélina Gionet explique que pas moins de  14 000 francophones vivaient en moyenne à Fort McMurray. « Beaucoup ne sont pas encore revenus, parce que plusieurs attendent d’avoir de l’information avant de revenir », résume cette dernière. La question qui revient souvent est : est-ce qu’un service de garderie francophone est actuellement ouvert ? Un facteur qui s’avère décisif pour le retour des francophones dans la région. « La garderie francophone a contribué grandement à l’épanouissement des familles ici, à leur installation et aussi à leur rétention », souligne la directrice de l’ACFA de Wood Buffalo. Ne possédant plus d’espace physique pour se réunir, c’est sur une initiative de Me Gérard Levesque qu’une caravane itinérante a pris la route le 22 juin. Le but principal : répondre aux besoins des francophones de Fort McMurray.

Voici mon attaque à cinq.

Chaque semaine, j’offre une perspective du hockey pour les francophones de l’Ouest.  Mon attaque à cinq, qui fait référence à un avantage numérique en situation de jeu, met en lumière cinq actualités qui ont marqué le cours de ma semaine. La voici!

Bob Hartley, l’ancien entraineur-chef des Flames de Calgary. (photo : Jerome Miron / USA Today).

1. Les Blues affectés par les incendies de Fort McMurray

Les Oilers, les Flames et la Ligue nationale de hockey (LNH) ont contribué en offrant 100 000 $ chacun pour les opérations de secours à Fort McMurray, où près de 88 000 résidents ont dû être évacués en raison des incendies de forêt. Au Missouri, les Blues ont versé la recette de leur loterie 50-50 lors du match du jeudi 5 mai contre les Stars. Pourquoi les Blues? Et bien, en raison du personnel qui est originaire de cette ville. L’attaquant Scottie Upshall a grandi dans le quartier Thickwood Heights, ayant patiné à l’Aréna Frank Lacroix, autrement nommé aréna Beacon Hill, dans sa jeunesse. Colton Parayko, originaire de Saint-Albert, a joué deux saisons pour les Oil Barons au niveau Junior A. L’entraineur-chef Ken Hitchcock connait près de 100 personnes de Fort McMurray, dont une douzaine d’anciens joueurs de la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL), bien qu’il soit natif d’Edmonton. Kyle Brodziak (St-Paul), Jay Bouwmeester (Edmonton) et Ty Rattie (Calgary) sont également des Albertains dans l’alignement.

Page 1 sur 2
Aller au haut