La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada a honoré le 7 juin, les deux sénatrices à la retraite, Maria Chaput et Claudette Tardif. L’ex-sénatrice franco-albertaine C. Tardif, qui a consacré sa carrière à l’avancement de la Francophonie et des langues officielles, s’est entre autres vu remettre le prestigieux prix Boréal de la FCFA à l’occasion d’une réception à Ottawa.

prix boreal

Sénatrice de l’Alberta depuis 2005, défenseuse des communautés francophones en situation minoritaire et militante pour l’éducation en français, Claudette Tardif met fin en ce début d’année à sa carrière de femme politique. Modèle inspirant pour beaucoup de femmes, elle a reçu de nombreuses distinctions, dont l’insigne d’Officier de la Légion d’Honneur française en 2016, l’Ordre des francophones d’Amérique en 2011, et l’Ordre de la Pléiade en 2005. Claudette Tardif se retire désormais afin de prendre un repos bien mérité. Entretien avec une femme politique qui laissera son empreinte.

Claudette Tardif 1

Après avoir perdu la majorité des sièges aux Communes en 2015 et au Sénat en 2016, des conservateurs tentent de sauvegarder les vestiges de la partisanerie à la Chambre haute. L’étude du régime de Westminster au Comité spécial sur la modernisation du Sénat fournit l’occasion de vanter les mérites de la tradition bipartisane.

Dube Senat moderne Senat mdrn-press-conference-11

Aller au haut