La version canadienne du Handmaid’s Tale (La Servante écarlate) fut récemment exposée par le Comité sénatorial permanent sur les affaires sociales, la science et la technologie. Le rapport Honte à nous : L’adoption forcée des enfants nés de mères célibataire pendant la période d’après-guerre au Canada inclut quatre recommandations, la première étant particulièrement importante car elle donne le ton pour ce qui doit suivre: que le Gouvernement du Canada présente, au nom des Canadiens, des excuses officielles aux mères et aux enfants qui ont été victimes des pratiques en matière d’adoption forcée pendant les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale.

Aller au haut