×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 72

La semaine nationale de l’immigration francophone 2016 s’est terminée de la plus belle des manières le samedi 5 novembre dernier à la Cité des Rocheuses. La coopération de plusieurs organismes a permis d’offrir un moment d’échange et de rassemblement prometteur pour l’avenir.

yemen
Quoi de meilleur qu’un tournoi de soccer et qu’un BBQ pour se rassembler et profiter d’un beau samedi ensoleillé ? Tous les ingrédients ont été réunis ce samedi 30 juillet pour célébrer la Francophonie à Calgary et le public a répondu présent.

FRANGLOFUN Calgary Stampede 2016-Dignitaires

Un barbecue communautaire a permis à plus d’une centaine de francophones et d’anglophones de se rassembler dans un contexte harmonieux, le samedi 9 juillet dernier. À l’occasion du 60e anniversaire du jumelage entre les villes de Calgary et de Québec, le Bureau de Visibilité de Calgary (BVC) et l’association de Cliff Bungalow-Mission Community, ont collaboré pour l’organisation du repas. Des dignitaires originaires des deux villes ont été invités à présenter des discours et à se joindre aux convives pour une soirée fructueuse.

Le Forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques (FJAFA) a lancé son cinquième coup d’envoi, le trois juillet dernier. Parmi la soixantaine de jeunes passionnés de francophonie âgés de 18 à 35 ans, deux Franco-Albertaines font partie du lot. Arzouma Kalsongui, de Calgary, et Natasha Bergeron, de Grande Prairie, se joindront aux autres leaders à l’Université de Montréal pour représenter la province. Jusqu’au 11 juillet, celles-ci auront l’occasion de discuter des différents enjeux avec des francophones provenant de partout en Amérique.

voyage

Le 8 juillet prochain, une famille de Calgary s’envolera outre-Atlantique et réalisera un rêve : voyager pendant un an avec les enfants.

Pour ce faire, Karine et Hugo Gagnon ont dû chacun quitter leur emploi en ventes. Tous les deux sont originaires du Québec et sont en Alberta depuis 2012. « Nous n’avons pas pu avoir de congé, il a donc fallu que l’on démissionne pour pouvoir faire ce voyage », commence la mère de famille. La future voyageuse admet qu’avec la situation économique actuelle, le geste est courageux.

puzzle4La ville de Calgary contrairement à la capitale albertaine, ne possède pas à l’heure actuelle un espace suffisamment grand pour accueillir l’ensemble des organismes francophones de la ville. À l’inverse de la cité francophone à Edmonton, les organismes de Calgary sont éparpillés, compliquant ainsi l’accès de leurs services aux francophones. Suite à une demande du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), le CIP (Community Initiatives program) a octroyé une subvention de 56 000 dollars afin de réaliser une étude de faisabilité pour bénéficer de services administratifs centralisés.

“Quand la Cité des Rocheuses a été construite il y a bientôt vingt ans, il y avait eu un manque d’argent pour pouvoir étendre le projet. On aurait dû avoir une Cité des Rocheuses bien plus grande ” mentionne Hervé Stéclebout, directeur de l’organisme. Le manque de centralisation des organismes francophones est un besoin de plus en plus criant au sein de la communauté. “La croissance des immigrants et migrants francophones en Alberta était de 18% en 2015. Il s’agit de la plus grande croissance d’une communauté en Alberta” souligne Nicole Buret, présidente de l’ACFA régionale de Calgary.

Equipes TournoiC’est dans le cadre de la semaine de la diversité canadienne, que le premier tournoi de soccer en salle francophone, communément appelé le futsal,  a eu lieu à la Cité des Rocheuses de Calgary. Premier tournoi bilingue, cette initiative a permis de développer mais aussi, de promouvoir la francophonie en invitant les différentes communautés à jouer. Le Franco y était !

 

Pari réussi ! C’est dans le gymnase de l’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys que s’est déroulée ce samedi 7 novembre la première édition du Tournoi Futsal des Nations de Calgary. Organisé par le Calgary Olympic FC (COFC), ce premier tournoi s’est intégré dans la Semaine nationale de l’immigration francophone. Une occasion de célébrer la création du premier club bilingue de l’ouest Canadien.

2014-03-22 14.21.39Des organismes francophones et anglophones de Calgary, incluant le Bureau de visibilité de Calgary ainsi que l’ACFA régionale, invitent la population à se familiariser avec l’histoire et le patrimoine francophones. Cet évènement se triendra le 12 novembre, à la résidence pour personnes âgées Fountains of Mission.

 

Ken LaPointe, un anglophone qui s’intéresse depuis plusieurs années à l’histoire de la francophonie, fera une présentation pour expliquer le rôle qu’ont joué les francophones dans la fondation de Calgary, et plus particulièrement du quartier de Rouleauville.

 

La présentation, qu’il donne en anglais depuis 2008, a été améliorée. Cette année, elle inclura la francophonie internationale pour illustrer la diversité culturelle.  « Il faut qu’on ait la traduction en français de cette présentation, mais tout le monde était trop occupé pour le faire à temps pour cet évènement », a précisé Suzanne de Courville-Nicol, présidente-fondatrice du Bureau de visibilité de Calgary. Cette dernière espère que la version française de la présentation sera prête pour les Rendez-vous de la francophonie, qui se tiendront en mars.

CgyLe conseiller municipal de Calgary, Brian Pincott, a affirmé sa volonté, lors de son passage à Québec pour le Rendez-vous de la fondation du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique, du 29 au 31 octobre, de voir sa ville devenir bilingue.

 

« Les écoles d’immersion ont des listes d’attente, ce qui veut dire que même quand les parents ne parlent pas français, ils reconnaissent la valeur d’être bilingue. Je pense que la génération après nous va être bilingue et ça va donner un tremplin à la francophonie », croit le conseiller municipal.

 

Il ajoute que les 90 000 francophones qui habitent à Calgary doivent avoir un meilleur accès à des services dans leur langue. Ces changements doivent se faire au sein de l’administration de la ville, et pas au conseil municipal, d’après Brian Pincott. « C’est bon pour l’image d’un politicien de se lever au conseil pour manifester son soutien aux francophones, mais ça prend plus que ça. Il faut que l’administration de la ville s’asseye avec les organismes francophones », explique celui qui s’implique aussi au sein du Réseau des municipalités francophones de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

MayorNenshi newphoto FINAL 002Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, a félicité le nouveau premier ministre, Justin Trudeau, et son Conseil des ministres dans une brève publication sur son blogue, cet après-midi (4 novembre).

 

Le maire a indiqué qu’il avait hâte de travailler en collaboration avec le nouveau gouvernement Trudeau pour entreprendre de nouveaux projets d’expansion de transport en commun et de construction de logements abordables.

 

Naheed Nenshi a tenu à féliciter son ami de longue date, Kent Hehr, pour sa nomination à titre de ministre responsable des Anciens combattants. « Il a inspiré plusieurs personnes et continuera d’apporter sa compassion et son sens de l’humanité à profit dans le cadre de ses nouvelles fonctions », a-t-il indiqué.

Page 7 sur 13
Aller au haut