Imprimer cette page

WordFest 2014 : rencontre avec Marianne Dubuc

La 19e édition du Festival des mots / WordFest se tient jusqu’au 19 octobre à Calgary et accueille de nombreux auteurs francophones. Parmi eux, Marianne Dubuc, écrivaine mais également illustratrice de livres pour enfants.

 

Dans le cadre du festival, Marianne Dubuc a pu présenter son travail à plusieurs classes de jeunes écoliers, entre lectures et dessins en interaction avec les enfants. Lors de la séance organisée à la Calgary Public Library, l’auteure québécoise s’est introduite en diffusant une vidéo d’elle-même à 10 ans. « Qu’est ce que tu aimerais faire plus tard comme métier ? » demande une voix à la petite Marianne. « J’aimerai être dessinatrice et écrire des histoires pour les jeunes enfants » répond celle qui aura la chance de vivre sa passion.

 

« Vous pourrez faire le métier de vos rêves quand vous serez grands, c’est possible », affirme l’auteure du Lion et l’Oiseau, 25 ans plus tard, à ses jeunes spectateurs sous le charme. Les questions des petits fusent : « Comment a-t-on l’idée de faire un livre ? » ; « Quand avez-vous commencé à écrire ? » ; « Avec quoi dessinez-vous ? ». Marianne Dubuc se prête au jeu de l’interview avec amusement et explique qu’elle a créé son premier livre à 4 ans et publié son premier livre à 27 ans. Par ailleurs, elle ne dessine qu’aux crayons de couleur, comme ça pas besoin d’attendre que les illustrations sèchent !

 

 

Cette maman de deux enfants n’a pas sciemment choisi de s’orienter vers la littérature jeunesse. « C’est ma façon de créer, mon univers s’exprime naturellement dans le monde de l’enfance », explique-t-elle. Pour Marianne, la lecture est importante dès le plus jeune âge. Elle conseille d’ailleurs aux francophones d’Alberta de ne pas oublier de lire des histoires à leurs enfants… et à ces derniers de ne pas oublier d’en lire à leurs parents !

 

 

Le WordFest est pour Marianne Dubuc une première occasion de venir en Alberta et même d’aller plus à l’ouest que Toronto. Pourtant l’écrivaine montréalaise n’est pas totalement étrangère au pays de la rose sauvage. « Mon arrière-arrière-grand-père, Ferdinand Bélanger, était journaliste et a collaboré au Franco dans les années 1930 », explique-t-elle.

 

Marianne Dubuc participe un atelier familial gratuit, dans le cadre du WordFest, le samedi 18 octobre de 11h à 12h30 à la Calgary Public Library (Crowfoot Library).

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)