Imprimer cette page

« Quel est ton EntouRaJe ? »

Malgré le temps pluvieux du 26 septembre, plus de 350 jeunes de partout en province se sont réunis à l’école Maurice-Lavallée pour prendre part au 16e Rassemblement jeunesse (RaJe) de Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA). Ainsi, ces élèves de la 9e à la 12e année ont eu l’occasion de célébrer leur appartenance à la francophonie et surtout de découvrir leur « EntouRaJe ».

« Donc aujourd’hui, j’ai une question importante pour vous : quel est votre entourage ?, a lancé le vice-président de FJA, Thomas Pomerleau, lors de la cérémonie d’ouverture. Nous sommes tous ici à un évènement francophone, mais aussi au plus grand rassemblement jeunesse franco-albertain. Donc, nous pourrions dire que notre entourage commence ici même ! »


« Le thème cette année, explique la directrice générale de FJA, Sophie Nolette, c’est ‘‘Quel est ton entourage ?’’ Alors nous essayons vraiment d’inciter les jeunes à se questionner sur leur entourage francophone. »


M. Pomerleau renchérit en mentionnant que ce thème exprime la vision même du RaJe. « Le RaJe donne aux élèves un aperçu de la communauté francophone. C’est une première occasion d’implication au sein de celle-ci. FJA désire vraiment démontrer aux jeunes qu’ils peuvent s’amuser en français et cela n’a pas besoin d’être à l’école. Il y a d’autres opportunités qui leur sont offertes. »

Nouveautés
Cette année, le RaJe s’est déroulé une semaine plus tôt, à l’école Maurice-Lavallée, étant donné qu’il y avait un conflit d’horaire avec le lieu habituel, le Millenium Place à Sherwood Park. Cependant, Mme Nolette exprime que cela a permis de bénéficier de la présence d’artistes au Grand marché des arts (GMA), « Nous avons eu l’appui du GMA pour nos ateliers en arts et donc cela nous permet d’offrir une plus grande diversité. »

 



D’ailleurs, Mme Nolette rajoute qu’il s’agit d’une excellente occasion pour les écoles de découvrir le GMA. « Il y a quelques écoles présentes ici qui vont aux activités du GMA ce soir et demain. Ainsi, avoir tenu le RaJe pendant le GMA permet à certaines écoles de connaitre ces opportunités offertes. »

De plus, c’était la première fois que FJA présentait l’activité après avoir modifié la tranche d’âge participante. Auparavant, l’évènement alternait cette dernière d’année en année pour accommoder le plus de participants possible. « Après mure réflexion, le Conseil d’administration a déterminé que les élèves de la 9e à la 12e année représentaient davantage notre base (14 à 25 ans). En plus, nous pouvons conserver une certaine continuité, » souligne M. Pomerleau.

Une panoplie d’activités
Pour entamer la journée, les artistes Wesli et Kattam ont énergisé la foule et ont donc assuré une belle ambiance pour les festivités. Ensuite, parmi une sélection de plus d’une vingtaine d’ateliers les élèves étaient invités à en choisir deux. Nous pouvions notamment y retrouver des activités sportives, musicales, théâtrales et informatives. Le Campus Saint-Jean et le Centre collégial offraient notamment une visite guidée de ses locaux.  

Un élève de l’école Alexandre-Taché à Saint-Albert, Brandon Azer, a mentionné à quel point il était surpris de se retrouver devant une si grande variété d’ateliers, « Je me souviens qu’il y a quelques années, la plupart des activités étaient sportives. Alors, je suis très satisfait qu’il y ait toute sorte de choses pour tous les gouts. C’est beaucoup plus amusant ! »  

Ensuite, en après-midi, FJA a présenté son Gala des arts, où plusieurs artistes étaient présents pour divertir le public, soit des danseurs, un magicien, un slameur, les polyfoniciens Karimah et Isaël et le groupe de musique, Les Sous-Soliens, de l’école Alexandre-Taché. Le tout était agrémenté de plusieurs activités auxquelles les jeunes pouvaient prendre part, telles qu’une cabine photo et une roue de fortune.

Comme toute bonne chose a une fin, le député David Dorward est venu présenter la Coupe J’en RaJe qui était très attendue par les élèves. Ce prix prisé est remis annuellement à l’école ayant fait preuve de la plus grande participation et interaction en français. C’est l’école du Sommet de Saint-Paul (photo tout en haut et ci-dessous) qui est repartie avec ce titre cette année.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)