Pour souligner la deuxième édition de la Semaine canadienne de la démocratie, qui se déroule du 15 au 22 septembre, Élections Canada  tenait un atelier interactif avec des leaders de la communauté de l’éducation civique au Canada, à La Cité francophone.

Une douzaine d’étudiants du Campus Saint-Jean du baccalauréat en Éducation ont participé à cette session interactive, qui se tenait en après-midi le 14 septembre dernier, visant à stimuler l’intérêt des futurs enseignants pour le système électoral et politique, la culture démocratique et la citoyenneté active au Canada.


« À l’occasion de cette Semaine de la démocratie, nous tenons des activités et des initiatives pour encourager les jeunes à voter », a affirmé le directeur général des élections à Élections Canada, Marc Mayrand.

Ce dernier, statistiques en main, parle d’un phénomène générationnel pour parler du taux anémique de participation chez les jeunes. « En 1965, les jeunes qui votaient pour la première fois le faisaient dans une proportion de 69 %. Quelque 20 ans plus tard, la nouvelle cohorte de jeunes a voté à 58 %. Si on regarde encore 20 ans plus tard, soit en 2004, ce taux n’est plus que de 34 % », présente M. Mayrand.

Pour le directeur général des élections, il faut s’attaquer à ce problème. « On a pensé, à tort, que c’était un phénomène où il n’y avait pas lieu de s’inquiéter. Pendant longtemps, on s’est dit que puisque les jeunes d’aujourd’hui commencent leur vie d’adulte plus tard, que leur taux de participation allait augmenter avec les années, mais cela n’est pas exact », lance Marc Mayrand.

En effet, 58 % des jeunes qui se sont prévalus de leur droit de vote en 1984 en ont fait de même en 1988, dans la même proportion. « Depuis 2004, on observe que le taux de participation de la nouvelle génération est resté à 34 % et, il ne faut pas oublier qu’il y a eu quatre élections fédérales au cours des huit dernières années », avance M. Mayrand.

Ce dernier est catégorique, « si les jeunes n’augmentent pas leur taux de participation à long terme, on va observer un déclin significatif du taux de participation ».

C’est un peu dans cette optique que la Semaine canadienne de la démocratie a été créée et que les jeunes sont la cible des initiatives. « Nous voulons célébrer la démocratie et souligner les aspects positifs, tout en y mettant un accent sur la jeunesse », note le directeur général des élections à Élections Canada.

« Pour redresser la situation, il va falloir s’appliquer à mieux comprendre les jeunes et cerner pourquoi ceux-ci ne se sentent-ils pas interpelés. C’est l’affaire de tout le monde et on a tous un rôle à jouer pour corriger le tir », enchaine-t-il.

Échanger avec de futurs enseignants était une priorité. « Nous voulions explorer avec eux pour déterminer s’il y a des façons créatives qu’ils pourront implanter, lorsqu’ils seront enseignants, pour stimuler la démocratie à la prochaine génération », note Marc Mayrand.

Vote électronique?
Selon le directeur général des élections, de plus en plus de sondages font état d’une tendance vers l’acceptation du vote en ligne ou par téléphone. « Déjà, certaines petites municipalités ont adopté cette approche. Mais, avant qu’une personne puisse voter ainsi lors d’élection fédérale, cela risque de prendre un certain temps », soutient M. Mayrand.

Plusieurs éléments devront être adressés, comme maintenir l’anonymat de la personne qui vote, confirmer que le processus est transparent et s’assurer qu’une personne ne puisse voter qu’une seule fois. « Il ne faut pas oublier aussi toute la question de la sécurité dans Internet entourant le vote électronique. De ce côté, la course à la direction du Nouveau Parti démocratique le printemps dernier a été un exemple », déclare Marc Mayrand.

Concours national
Les jeunes de 14 à 30 ans sont aussi invités à participer, jusqu’au 30 novembre au Défi national jeunesse. « Dites-nous comment vous contribuez à votre démocratie à l’aide d’une image, de mots, d’une vidéo ou d’un tweet! », lance M. Mayrand

Les lauréats pourront gagner un voyage à Ottawa, une tablette électronique, un appareil photo numérique ou un miniordinateur portatif. Tous les détails du concours se retrouvent à www.democracy-democratie.ca.


 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut