Des nouveautés pour ONIVA

Le 7 janvier 2012 marquera le début de la neuvième saison de la populaire émission jeunesse ONIVA, produite par le service français de Radio-Canada Alberta, où Mae Anderson se joindra à Steve Jodoin à la barre de l’émission.

Anciennement coanimatrice de la chronique Bouffe TV depuis deux ans, Mae Anderson avait une petite idée à quoi s’attendre en acceptant ses nouvelles fonctions.


« Ça m’a toujours intéressé d’être coanimatrice. Lorsque j’animais Bouffe TV, je me disais que ce serait bien de pouvoir arriver à faire ça. J’ai un peu d’expérience, mais j’ai encore beaucoup à apprendre », admet la finissante de l’école Maurice-Lavallée, qui étudie présentement au Northern Alberta Institute of Technology (NAIT) en télévision.

La vidéo blogueuse, Joanne Senécal, devient, à 13 ans, la nouvelle Chef de Bouffe TV.

Le site internet de l’émission s’est aussi refait une beauté. Les nouveaux coupons-concours électroniques et les vidéoblogues rendent le site interactif et de nouvelles vidéos seront disponibles chaque semaine.

Animateur à ONIVA depuis maintenant sept ans, Steve Jodoin se rend directement dans les écoles francophones des quatre provinces de l’Ouest, au Yukon et dans le nord-ouest de l’Ontario pour rencontrer les élèves francophones. L’animatrice l’accompagne depuis le studio de Radio-Canada à Edmonton, où elle présente, entre autres, l’invité ou le mot de la semaine. « On essaie d’aborder des thèmes qui mènent les jeunes à réfléchir, il y a toujours un niveau d’apprentissage », indique Mme Anderson.

Cette dernière participe maintenant aux séances d’écriture des émissions. Elle est responsable de rédiger ses textes et de trouver les thèmes qui pourraient être abordés durant l’émission. « On se rencontre pour faire un gros remue-méninge des sujets qui intéressent les jeunes et on fonctionne selon un processus d’élimination. Ça prend du courage pour dire tout ce qui te passe par la tête », concède-t-elle.

À 18 ans, Mae Anderson dit comprendre les jeunes et croit qu’il est facile pour eux de s’identifier à elle en raison de son jeune âge. « Ça ne fait pas longtemps que j’ai passé à travers les étapes qu’ils auront à franchir bientôt, comme le secondaire. J’apporte un aspect plus jeune auquel ils peuvent s’associer », commente la nouvelle animatrice.

Une émission rassembleuse
ONIVA permet aux jeunes de se faire une idée de la communauté francophone de l’Ouest du pays. « On sensibilise les jeunes francophones, ils ne se rendent pas compte du nombre qu’ils sont et de ce dont ils font partie. Ça leur ouvre des portes », témoigne Mme Anderson.

Cette dernière ajoute que la télévision a une influence puissante sur la société en général et particulièrement pour les jeunes. « On peut changer la vision d’un jeune », fait-elle observer.

Pour Mae Anderson, son nouveau poste lui permet d’accumuler de l’expérience pertinente et de se familiariser avec les codes de la télévision. Elle qui, après tout, s’est retrouvée à fouler les planches télévisuelles à la suite d’une coïncidence, lorsque l’équipe d’ONIVA est venue passer des auditions à son école secondaire. « J’aimerais rester longtemps dans ce milieu, peut-être occuper différents postes comme assistante ou réalisatrice. C’est un domaine toujours en changement », commente la jeune femme.

L’émission sera diffusée à la Télévision de Radio-Canada les samedis à 11 h et sera en reprise les dimanches à 9 h 30 jusqu’au 22 avril. Des manteaux kangourou à l’effigie de l’émission seront tirés chaque semaine alors que tous les mois, un gagnant se verra remettre un grand prix.

Le tournage de la nouvelle saison n’étant pas terminé, la nouvelle coanimatrice avoue ne pas encore avoir eu la chance de voir une émission complète. « J’ai hâte de voir le produit fini », confie Mae Anderson.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut