Adopter une école pour l’amour de la lecture !

En cette rentrée scolaire, la Fondation Indigo pour l’amour de la lecture vient aider les écoles à étoffer leurs collections de livres. Avec la 10e édition de la campagne Adoptez une école, plus de 600 écoles primaires au Canada bénéficient d’une collecte de fonds du 15 septembre au 7 octobre, dont deux établissements franco-albertains. L’initiative se traduit chaque année par l’achat de milliers de livres à travers le pays.

Sydnee Parent aime la lecture et son ecole

Tout au long de la campagne, des magasins Indigo, Chapters et Coles adoptent des écoles et proposent ainsi aux clients de donner en faveur des établissements scolaires. L’objectif est double : pallier le sous-financement des bibliothèques dans les écoles primaires d’une part, et encourager les jeunes à lire davantage d’autre part. « Les financements publics sont sévèrement limités, pointe du doigt Ariel Siller, directrice exécutive de la Fondation. On veut s’assurer que les étudiants ont accès aux livres. Ils sont essentiels au développement de l’alphabétisation chez les jeunes ».

La fondation a été créée en 2004 et a permis de récolter l’an dernier plus d’un million de dollars, convertis en quelque 100 000 livres. Cette année, l’école francophone Boréal à Fort McMurray et l’école Notre-Dame School à Leduc, qui offre un programme d’immersion, ont été toutes les deux sélectionnées pour participer au programme.

Pour des bibliothèques plus fournies

« C’est une première pour nous, commente Sonia Coulombe, directrice de l’école Boréal. Ça va augmenter le nombre de livres dans notre bibliothèque ». De nombreuses écoles sont limitées dans leur offre car leur budget ne leur permet pas d’acheter de nouveaux livres. « Beaucoup d’élèves sont de très grands lecteurs, mais nous manquons de livres », confirme la responsable. Actuellement, l’école en compte 500 et la campagne lui en a d’ores et déjà rapporté 142, alors que la campagne n’est pas terminée. « On va dépasser de beaucoup notre objectif », se réjouit Sonia Coulombe.

Le projet a fait ses preuves par le passé. L’an dernier, l’école Notre-Dame à Leduc, qui participe une deuxième fois cette année, a récolté 520 nouveaux livres. Un chiffre impressionnant qui a convaincu la directrice Monique Tellier-Phillips de s’inscrire à nouveau : « Ça met des livres entre les mains de nos élèves, témoigne-t-elle. Ça offre une plus grande diversité ».

Les écoles reçoivent un gros bon d’achat en fonction de l’argent reçu qu’elles peuvent ensuite convertir en livres auprès d’Indigo, en profitant d’un rabais. L’école Notre-Dame avait ainsi levé 5 700 $ avec la participation de deux magasins Indigo à Edmonton, l’un à Southgate et l’autre à l’aéroport international. Quant à l’école Boréal, c’est le Coles dans le centre commercial Peter Pond à Fort McMurray qui a recueilli les dons. Des donations en ligne sont également possibles.

Des enfants mordus de lecture

« C’est très important d’avoir accès à des ressources de lecture, souligne Monique Tellier-Phillips. On met en avant l’alphabétisation et la lecture à l’école. Plus nous avons de livres, plus nos enfants ont l’occasion de lire et d’avoir à leur disposition un outil pour enseigner la langue ».

À l’école Boréal, la lecture aussi est importante. « On travaille beaucoup autour de la lecture cette année. On constate une augmentation de la réussite scolaire lorsque les élèves lisent », observe la directrice. Le personnel enseignant a démontré que lire 20 minutes par jour équivalait à l’apprentissage de 1 600 000 mots à la fin de l’année scolaire, contre seulement 8 000 pour un élève qui ne lit pas. « C’est primordial », conclut Sonia Coulombe.

Pour certains enfants, l’amour de la lecture est fort. C’est le cas pour Sydnee Parent, élève en 5e année à Boréal, qui a inscrit son école pour participer à la campagne de récolte. La jeune fille a aussi recueilli 600 dollars elle-même en récoltant des dons à son anniversaire, en recyclant des bouteilles, et lors d’une vente de garage. « Elle adore son école, se félicite Sonia Coulombe. C’est un investissement considérable pour une jeune fille de son âge ».

Les écoles francophones hors Québec sont souvent un îlot de francophonie dans une mer anglophone. La bibliothèque devient alors un refuge pour beaucoup d’étudiants qui ont l’appétit de lire en français comme Sydnee. « Elle est remarquable, confie Ariel Siller, directrice de la Fondation Indigo pour l’amour de la lecture. Elle est l’exemple que les jeunes comprennent l’importance de la lecture, que c’est une façon d’expérimenter de nouveaux mondes et d’enrichir leur éducation pour eux. »

Une lettre personnalisée lui a d’ailleurs été envoyée par la Fondation. De quoi la motiver à se plonger davantage dans les livres !

Pour soutenir l’école Boréal à Fort McMurray : https://adoptaschool.indigo.ca/fra/schools/2352

Pour soutenir l’école Notre-Dame School à Leduc : https://adoptaschool.indigo.ca/fra/schools/1922

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut