Imprimer cette page

Des génies du Nord au Sud !

Génies en herbe 2018, un jeu-questionnaire dédié aux élèves de 10 à 14 ans, ont eu lieu simultanément à l’école Alexandre-Taché du Conseil scolaire Centre-Nord et à l’école La Mosaïque du Conseil scolaire FrancoSud, le 3 et 4 mai. Après des mois d’études sur différents sujets d’histoire, géographie, d’actualité, de sciences et des arts inspirés de la francophonie albertaine, il était temps pour les écoles de s’affronter.

Genies en herbe 2018

« Il y avait 21 équipes, chacune composée au minimum de 4 participants et pouvant aller jusqu’à 5 de façon alternative, elles ont répondu au jeu des questions-réponses comme à la télévision. Les manches de 30 minutes se sont échelonnées sur deux jours. Les équipes accumulaient des points et celles qui en avaient le plus se rendaient en final et remportaient la compétition », explique Renée Levesques-Gauvreau, coordinatrice de l’événement au Conseil scolaire Centre-Nord (CSCN).

Si les années passées le Conseil scolaire Centre-Nord travaillait de consoeur avec l’Association canadienne-française de l'Alberta (l’ACFA). Cette année, le Conseil s’est organisé en solo pour cette 9e édition de Génies en herbe. « L’idéal a été de suivre le modèle qui marchait, alors nous avons essayé d’utiliser la plateforme de l’ACFA pour cette année », explique Mme Levesques-Gauvreau.  

La quarantaine de matchs se déroulant sur deux jours aura nécessité la participation de nombreux bénévoles.

Ce sont les 5e et 6e annees ecole lecole Sainte Marguerite BourgeoysDu Nord … au Sud

Pour le Conseil FrancoSud, l’initiative est plus récente puisque l’événement a débuté il y a seulement 3 ans. « Nous avons acheté un questionnaire du Mouvement provincial Génies en herbe / Pantologie (MPGHP) et nous avons créé un comité, afin d’adapter les questions trop difficiles ou moins albertaines. Nous les avons adaptées selon le programme d’études et centrées sur la francophonie albertaine », partage Chantal Desgagné, conseillère pédagogique au FrancoSud.

Depuis novembre, les élèves se sont préparés, afin de travailler les questions de connaissance générale, notamment les plus pointues. Les 170 élèves auront ainsi eu l’opportunité de tester leur savoir sur des questions locales, et sur des sujets les concernant directement.

C’est également grâce aux parents, aux Conseils d’écoles, aux professeurs ainsi qu’aux bénévoles que l’événement connaît un engouement et un engagement jusqu’à présent jamais démenti.  « L’idée c’est d’avoir une belle rencontre, de faire une activité pédagogique qui rentre dans le domaine de l’apprentissage des écoles », conclut Renée Levesques-Gauvreau.

Les écoles en finale :

Au Nord

  • L’école Saint-Vital : 5e et 6e années.
  • L’école Michaëlle-Jean : 7e années
  • L’école Joseph-Moreau : 8e et 9e années.


Au Sud

  • L’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys : 5e, 6e et 7e années.
  • L’école La Source : 8e et 9e années.



Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)