Pour sa 17e édition, la Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe (Specque) investit l’Ouest canadien. Une première. Avec quelque 120 francophones du monde entier réunis à Edmonton du 3 au 10 aout. Mais que sont-ils vraiment venus chercher ?

Ceux qui n’ont jamais entendu parler de la Specque peuvent hausser les sourcils. Oui, il s’agit bien de reconstituer un Parlement européen… à Edmonton. L’année dernière, c’était à Rome. Celle d’avant, à Montréal. Répartis en divers groupes politiques, les 120 Specquois débattent de grands sujets européens tels que le pétrole, la défense, la bioéthique ou l’intégration des Roms. Le tout en français. Bien que ludique, l’exercice requiert un énorme travail de fond en amont et de réels talents oratoires, dans le respect du protocole parlementaire. Les lois votées ne seront certes pas appliquées, mais l’argumentation déployée nourrira la réflexion de chacun des apprentis eurodéputés...

Pour une troisième année consécutive, l’équipe de robotique de l’école francophone se rendra à St. Louis (Missouri) pour participer au championnat de robotique FIRST, qui se tiendra à la fin du mois d’avril.

Une cinquantaine de personnes se sont réunies à l’école Maurice-Lavallée, le 11 janvier dernier, pour assister à la compétition provinciale de robotique FIRST Tech Challenge. Neuf équipes, dont deux de l’école hôte, ont participé à cette compétition.

Le premier épisode de la nouvelle saison de l’émission jeunesse ONIVA! arrive au petit écran à 9 h 30 le dimanche 12 janvier.

Dans une grande première, l’émission est diffusée cette année partout au pays, de Victoria en Colombie-Britannique, jusqu’à Saint-Jean à Terre-Neuve. « C’est très excitant, partage la première réalisatrice de l’émission produite par ICI Alberta, Marie-France Guerrette. Notre public devient plus large, mais nous demeurons toujours fidèles à notre public dans l’Ouest. »

Au cours des derniers mois, le gouvernement albertain a annoncé des compressions budgétaires s’élevant à 147 millions $ dans le domaine des études postsecondaires. C’est ainsi que les étudiants du Campus Saint-Jean (CSJ) se sont réunis le 20 novembre dernier dans le cadre d’une assemblée communautaire pour faire le point sur l’avenir de leur établissement.

« Wow, vous êtes venus en grand nombre et ça fait du bien de voir cela », s’est exclamé le maitre de cérémonie de la session et représentant du CSJ au Student Union de l’Université de l’Alberta, Colin Champagne, à la centaine de personnes, majoritairement des étudiants, qui s’étaient entassés dans le Pavillon Lacerte pour l’occasion.

Pour sa 23e édition, le Parlement franco-canadien du Nord et de l’Ouest (PFCNO) était de retour dans la capitale albertaine, après trois ans d’absence, du 8 au 11 novembre 2013. Organisé conjointement avec Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA), il a permis à 60 jeunes d’expression française âgés entre 16 et 25 ans d’y prendre part, un record de participation.

La première ministre Alex Bouchard, du Yukon, explique la particularité de la tenue du PFCNO à Edmonton. « Ça fait plusieurs fois que nous venons à Edmonton, et c’est l’un des seuls endroits où ils nous accueillent encore dans la législature. Alors, c’est vraiment fantastique! Une belle raison qui nous incite tant à revenir », mentionne-t-elle.

Le coup d’envoi du Rassemblement Jeunesse (RaJe) franco-albertain a été lancé par les tamtams de Kattam,au Millenium Place à Sherwood Park le 4 octobre dernier.

Le spectacle d’ouverture a été plus qu’interactif alors que des dizaines de jeunes sont montés sur scène, tantôt pour participer au micro ouvert, tantôt pour accompagner Kattam au djembé. Les Franco-Albertaines Profitérole, Ariane Mahrÿke Lemire et la formation québécoise de rock-reggae Kodiak ont également livré une performance, avant ou après les ateliers pour en donner plus en termes de musique.

Trois jeunes albertains bilingues participeront au 10e Forum national des jeunes ambassadeurs à la fin aout à Vancouver.

Hailey Curtis de High River, Nicolette Horvath et Eric Boivin, tous deux d’Edmonton, ont chacun leurs raisons de valoriser le bilinguisme. C’est de ces avantages qu’ils vont discuter du 22 au 27 aout prochains.

Au total, ils seront 30 jeunes de neuf provinces et deux territoires à prendre part aux discussions du Forum des jeunes ambassadeurs (FNJA).

L’Alliance Jeunesse-Famille de l’Alberta Society (AJFAS) et l’Africa Centre ont tenu un forum communautaire sous le thème « Stratégies communautaires pour la prévention du crime ».

 

Le 21 juin dernier, c’est plus d’une centaine de personnes qui se sont rassemblées à La Cité francophone pour une journée de discussions sur la prévention du crime, surtout chez les jeunes des communautés immigrantes. 

 

Cet évènement bilingue, organisé conjointement par l’AJFAS et l’Africa Centre, « est une occasion unique de partager nos opinions, nos expériences et notre expertise », assure le président du Conseil d’administration de l’AJFAS, Emmanuel Mulumba. 

Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA) allouera 10 bourses de 500 $ pour des projets visant à améliorer les communautés franco-albertaines.
 

Le projet Action-Réaction, qui a été créé en collaboration avec l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA), veut inciter les jeunes francophones de l’Alberta de 14 à 25 ans à s’impliquer dans leur communauté par des gestes concrets.


« Avec ces bourses, on veut amener la jeunesse franco-albertaine à soumettre des idées pour mettre du pied des projets qui ont comme objectif d’améliorer positivement quelque chose dans leur communauté », d’affirmer le coordonnateur de projets à FJA, Paul Kopjar.
 

Pour la 14e édition du RaJe (Rassemblement Jeunesse), Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA) a mis une nouvelle formule à l’essai avec le « RaJe surprise » qui a eu lieu au Millenium Place de Sherwood Park, le 5 octobre dernier, et rassemblait 630 jeunes francophones de la 7e à la 10e année de partout en province.
 

« Nous avons voulu créer un effet surprise. Les jeunes ne connaissaient rien du déroulement de la journée », a expliqué la présidente de FJA, Audrey LaBrie.
   

Page 4 sur 5
Aller au haut