Hélène Lequitte

Hélène Lequitte

OFFWhyte 2

OFFWhyte

 

780-430-5909
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

McCuaig

 

McCuaig1

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.mccuaig.com/

Des centaines de visages de Franco-Albertains arborent l’espace public de Lethbridge, Saint-Paul et Edmonton. Dans le cadre du projet Visages et des Journées de la culture, le Centre d’arts visuels de l’Alberta (CAVA) invite le public à visiter ses trois installations photographiques étalées à travers la province. Ces portraits reflètent le profil multiple de la jeunesse francophone de l’Alberta, très enthousiasmée par le projet.

À l’approche de l’assemblée générale annuelle de l’ACFA provinciale qui se tiendra le 14 octobre, au Centre de conférence Shaw d’Edmonton, le bilan financier du Franco consolidé avec celui de l’organisme sera brièvement évoqué. Lors du débat télévisé, certains candidats ont parlé de la mauvaise santé financière du journal. L’année dernière, le journal accusait un déficit d’environ 51 000$, sans analyse de ces chiffres, lors de la dernière AGA. Cette année, Le Franco a su redresser la barre en atteignant un bilan positif. Quels sont les moyens mis en place pour arriver à ce bon résultat ?  Voici un récapitulatif.

Une quinzaine d’artistes ont offert à plus de 150 personnes des prestations artistiques multiples et variées, samedi 30 septembre au Senior Hall de Canmore. Entre danse, cirque, peinture et photographie, l’art se déclinait sous toutes ses formes pour le plaisir des grands et des petits.

Edmonton décontenancée, Las Vegas traumatisée, en l’espace d’un jour ces actes de violence inattendus ont interpellé le reste du monde. Victime d’un acte terroriste ou de démence, ce cycle de la violence amorce une réflexion, voire une prise de conscience sur l’importance de ne pas se sentir détachés de ce qui se passe plus loin ou parfois juste à côté.

Natacha Bergeron, francophone de Grande-Prairie, a décidé que son parcours scolaire serait en français, et elle est maintenant étudiante au Campus Saint-Jean. À l’occasion du Sommet, Le Franco l’a rencontré pour une entrevue.

L’Assemblée générale annuelle du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA) s’est déroulée le 12 septembre à l’ACFA régionale de Red Deer. C’est la première fois que ce type d’événement se déroulait en région. Une trentaine de personnes ont assisté à un bilan annuel oscillant entre incertitudes et imprécisions soulevant, au bout du compte, plus de questions que de réponses. 1,7 millions de dollars de budget pour 2016-2017 et 88 000 dollars de déficit en l’espace d’une année. Comment expliquer une telle situation ?

Forte de sa longue expérience dans la francophonie albertaine, et plus particulièrement de son implication dans le domaine de l’éducation et de la santé sur Calgary, Nicole Buret souhaite plus de représentativité des régions au sein de l’ACFA provinciale. Elle milite aussi pour un bilinguisme inclusif qui permettrait à la francophonie albertaine de poursuivre sur la voie de la réussite.

Andrzej Wilczewski n’est pas connu du grand public mais entend bien tirer parti de sa position d’outsider. Souhaitant apporter du sang neuf et bousculer l’ordre établi qu’il juge archaïque, le candidat milite pour que la langue française rayonne dans la province et que les francophones obtiennent de vrais services adaptés à leurs besoins.

Page 4 sur 19
Aller au haut