Les unilingues anglophones apprennent de moins en moins une deuxième langue. Devant ce constat, dans une édition du prestigieux magazine The Economist, le journaliste Robert Lane Green invite ses lecteurs anglophones à apprendre le français. Selon lui, il s’agit de la deuxième langue globale, ni plus ni moins. Rejoint à Londres, M. Green a précisé sa pensée.

Aller au haut